362 cas d’enlèvements recensés par le CARDH pour le troisième trimestre 2023

362 cas d’enlèvements recensés par le CARDH pour le troisième trimestre 2023

1 minute, 45 seconds Read
362 cas d’enlèvements recensés par le CARDH pour le troisième trimestre 2023

La Cellule d’Observation de la Criminalité du Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme a rencensé 362 cas d’enlèvements pour le troisième trimestre 2023.

Dans ce bulletin numéro 13, la Cellule d’observation de la criminalité (COC) du CARDH a souligné que les 362 cas enlèvements recensés représentent une augmentation de 141,33% par rapport au deuxième trimestre durant lequel 150 enlèvements ont été recensés.

En ce qui concerne les enlèvements collectifs, la Cellule d’observation de la criminalité dit avoir recensé 11 cas d’où la plupart ont été enregistrés dans le Bas-Artibonite. En comparant ceux du trimestre précédent où six cas ont recensés, la COC dit avoir observé une augmentation de 83,33%.

Pour les trois premiers trimestres, soit du 1er janvier au 30 septembre 2023, la Cellule d’observation de la criminalité dit avoir recensé 901 enlèvements, dont, au moins 63 ressortissants étrangers. La COC souligne que ces chiffres publiés permettent d’observer la tendance des enlèvements en Haïti, tout en rappelant qu’aucune institution n’est en mesure d’identifier tous les cas d’enlèvement.

Du côté des statistiques désagrégées sur les homicides et morts violentes, la Cellule d’observation de la criminalité du Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme dit avoir également recencés du 1er janvier au 30 septembre 2023, 1.564 homicides. Elle précise qu’il y a eu une tendance à la hausse du taux de kidnapping en raison de l’affaiblissement du mouvement « Bwa Kale » et l’absence de mesures étatiques pour empêcher la recrudescence de la violence des gangs.

Pour le département de l’Artibonite, les rapts collectifs ont particulièrement augmenté et c’est l’une des raisons qui expliquent l’augmentation du nombre de personnes enlevées, un phénomène qui risque de transformer ce département en un axe important du kidnapping si des mesures ne sont pas adoptées, a précisé la COC.

362 cas d’enlèvements recensés par le CARDH pour le troisième trimestre 2023

À lire aussi :

Nenel Cassy: “aucune enquête judiciaire n’est en cours contre moi”

Lot atik