Auditionné par l’ULCC sur son patrimoine, Nenel Cassy croit que les enquêteurs ont fait une mauvaise interprétation

1 minute, 51 seconds Read

Après avoir été auditionné sur son patrimoine par des enquêteurs de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC), l’ancien Sénateur Nenel Cassy croit qu’il y a une mauvaise interprétation.

Contacté par la rédaction de Juno7, l’ancien Sénateur des Nippes, Nenel Cassy a confirmé qu’il a été auditionné le vendredi 6 octobre par des enquêteurs de l’Unité de Lutte Contre la Corruption sur des questions relatives à son patrimoine.

“Je ne vais rien dire de mal sur le travail des enquêteurs mais une chose est claire, ils ont fait une mauvaise interprétation des bons de la BRH qui sont en ma posséssion” a déclaré l’ancien parlementaire.

L’ancien élu des Nippes avoue qu’il n’a aucun intérêt de poser des actions visant à augmenter son patrimoine dans de mauvaises conditions. “Je suis un citoyen qui dénonce toujours les corrupteurs. Jamais, je ne vais me livrer dans ce rang qui n’a aucun plan de développement pour Haïti” conclut l’ancien Sénateur de la République.

Ne voulant donner trop de détails sur ce dossier en raison de l’interdiction de faire des commentaires relatifs aux instructions de l’Unité de Lutte Contre la Corruption, une source au niveau de cette institution contactée par notre rédaction a confirmé que l’enquête est en cours puisque les explications de Nenel Cassy ne sont pas claires pour les enquêteurs.

Nenel Cassy a répondu à deux reprises aux questions du juge instructeur Jean Wilner Morin dans une affaire de corruption liée au Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) où l’ancien Directeur de cette institution, en l’occurence M. Parick Noramé, présenté comme un proche de M. Cassy, est impliqué dans le blanchiment d’argent et le détournement de fonds de l’État. Sur demande du Magistrat Jean Wilner Morin, une enquête est en cours par l’UCREF sur les différents comptes bancaires de l’ancien parlementaire.

A lire aussi :

Plus de 2.000 morts enregistrés après le passage d’un séisme de magnitude 6.3 en Afghanistan

Lot atik