Colombie: comment concilier médecines traditionnelle et occidentale?

Colombie: comment concilier médecines traditionnelle et occidentale?

2 minutes, 19 seconds Read

Dans l’ouest de la Colombie, dans le Chocó, l’un des départements les plus pauvres du pays, l’isolement des populations, majoritairement autochtones, est aggravé par le conflit entre groupes armés. Une présence qui complique l’accès aux soins. Reportage.

Prévenir et guérir localement : dans les zones rurales isolées du Chocó, le premier centre de santé est à plusieurs heures de pirogue et les groupes armés, qui contrôlent le territoire, imposent des restrictions de déplacement aux habitants. Des organisations humanitaires tentent de venir en aide aux populations de cette zone, qui sont en grande partie des communautés autochtones. Mais il n’est pas toujours simple de concilier l’approche occidentale de la médecine à celle – ancestrale – de ces communautés. Pour intervenir dans ces villages, l’ONG Médecins du Monde s’appuie sur un médiateur indispensable : il s’appelle Oscar Arley Gomez. Depuis plus de 45 ans, le septuagénaire au visage fatigué et à la santé fragile, arpente plusieurs départements de Colombie. Il a passé sa vie, dit-il, à gagner la confiance et l’amitié de ces communautés autochtones pour lesquelles la médecine occidentale n’est pas une évidence. Reportage de notre envoyée spéciale Marie Normand, de retour de Colombie.
Avis de tempête sur le monde judiciaire en Haïti
Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire vient de statuer sur 69 dossiers de magistrats. Pour la première fois dans l’histoire du pays, 28 juges sont mis à l’index, écartés du système judiciaire pour absence d’intégrité morale, abus d’autorité, ivrognerie, ou qualification académique insuffisante, comme nous l’explique notre confrère d’AlterPresse, le rédacteur en chef Gotson Pierre. Parmi les magistrats épinglés, certains ont pourtant eu des dossiers sensibles entre leur main comme celui de l’assassinat du président Jovenel Moise ou bien le scandale de détournement de fonds de PetroCaribe.

 
Venezuela : les fonctionnaires dans les rues
Les fonctionnaires protestent depuis une semaine au Venezuela pour réclamer l’amélioration des salaires et des pensions, insuffisants selon eux pour couvrir le panier alimentaire de base. Hier, lundi 16 janvier 2023, les professeurs et les infirmières étaient dans les rues de Caracas, la capitale.  Selon la Fédération vénézuélienne des enseignants, le salaire minimum d’un travailleur se situe entre 7 et 10 dollars par mois. Nombreux sont ceux qui disent souffrir de la faim. Pour la presse d’opposition, la frustration s’est transformée en rage.

 
À la Une du Journal de la 1ère 
L’opération «nettoyage des épaves» se termine bientôt dans la rade de Pointe-à-Pitre.

The post Colombie: comment concilier médecines traditionnelle et occidentale? appeared first on Haiti24.

Lot atik