Coupe du monde : «Cœur brisé», «fin du monde», «encore»… La presse anglaise écœurée après l’élimination par la France

2 minutes, 16 seconds Read

REVUE DE PRESSE – L’Angleterre d’Harry Kane peine à digérer la défaite en quart de finale de Coupe du monde 2022, ce samedi face à la France (1-2).

Ils étaient créatifs avant le match, à l’image du chambreur tabloïd The Sun. Ils le sont restés après. Les journaux et médias anglais sont abattus ce dimanche, au lendemain de l’élimination de l’Angleterre par la France (1-2) en quart de finale de la Coupe du monde 2022. The Sun, justement, évoque «la douleur d’Harry» Kane, qui a marqué un premier penalty et raté un second, crucial, à la 84e minute.

The Sun souligne tout de même une équipe «brave», jugeant Harry Kane, capitaine de la sélection, «dévasté», et évoquant «l’agonie» des supporters. Agonie car c’est un énième camouflet pour le pays d’outre-Manche. «C’est terminé pour l’Angleterre, encore», titre le Sunday Times, désespéré que l’équipe ne soit «jamais assez bonne lorsque ça compte». Même si la défaite demeure «honorable» et refuse d’accabler Kane, devenu le co-meilleur buteur de l’histoire du pays à égalité avec Wayne Rooney (53 buts).

La Une du Sun on Sunday de ce dimanche 11 décembre 2022. The Sun
La Une du Sunday Times de ce dimanche 11 décembre 2022. Sunday Times

Le Sunday Mirror évoque des «cœurs de lions brisés», en référence au surnom de la sélection anglaise, les Three Lions. Le journal s’attarde, comme beaucoup, sur le second penalty raté de Kane, dont le désarroi est en photo sur toutes les Unes. «Crève-cœur pour Harry», consolé par son sélectionneur Gareth Southgate, s’apitoie The Observer. «Crève-cœur pour l’Angleterre», englobe The Independent. En français dans le texte, le Sunday Express reconnaît la défaite par un «au revoir Qatar».

La Une du Sunday Mirror de ce dimanche 11 décembre 2022. Sunday Mirror
La Une du Daily Express de ce dimanche 11 décembre 2022. Daily Express

Avec un tout autre recul, le plus décalé Daily Star se permet une grossièreté en français. «Merde», s’exclame-t-il. «Devons-nous aller faire les courses de Noël maintenant ?» Les Anglais ont été «french fried», soit «fris à la française», un jeu de mots avec les frites classiques appelées «french fries» dans la langue de Shakespeare. De quoi boucler la boucle après le «french toast» qui faisait saliver The Sun la veille.

La Une du Daily Star de ce dimanche 11 décembre 2022. Daily Star

The post Coupe du monde : «Cœur brisé», «fin du monde», «encore»… La presse anglaise écœurée après l’élimination par la France appeared first on Haiti24.

Lot atik