Coupe du monde : l’arbitre de la finale sur le banc des accusés

1 minute, 19 seconds Read

OPINION – Le Polonais Szymon Marciniak n’a pas été à la hauteur d’une finale extraordinaire, avec une mansuétude qui a fait le bonheur des Argentins.

On peut arborer le même crâne chauve et les mêmes attitudes vis-à-vis des joueurs, et demeurer loin, très loin, de l’original. Ou ne pas lui arriver à la cheville. Présenté par beaucoup comme un clone de la légende de l’arbitrage Pierluigi Collina, Szymon Marciniak a loupé son grand rendez-vous avec l’histoire dimanche. Pourtant, le Polonais de 41 ans ne manquait ni d’expérience – il était déjà présent à l’Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018 –, ni d’une certaine aura. Mais sa réputation de laisser beaucoup le jeu se dérouler aura atteint, et même largement dépassé les limites lors de la victoire de l’Argentine sur la France (3-3, 4 tirs au but à 2).

Ses erreurs auront été multiples, et malheureusement toutes, ou presque, défavorables aux Bleus. Au point de faire de lui le principal responsable de l’échec de l’équipe de France ? Certainement pas. Si Raphaël Varane et ses petits camarades ont vécu un enfer en première période, ils le doivent principalement à eux-mêmes. Mais il est certain…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

The post Coupe du monde : l’arbitre de la finale sur le banc des accusés appeared first on Haiti24.

Lot atik