Course à l’Europe, maintien, Messi : sept questions sur la dernière journée de Ligue 1

7 minutes, 6 seconds Read

L’exercice 2022-2023 de la Ligue 1 se termine ce samedi soir (21h00) au terme d’un multiplex qui s’annonce passionnant à bien des égards.

Pourquoi le Paris SG ne «fêtera» pas son onzième titre ?

Christophe Galtier l’a annoncé, ce jeudi, devant les journalistes. «Il n’y aura pas de fête ce samedi», par respect pour Sergio Rico. Le gardien de but espagnol, prêté cette saison au RCD Majorque, est toujours hospitalisé dans un état grave après son accident de cheval survenu dimanche dernier. «Vous comprenez bien qu’il n’y aura pas de fête, c’est une semaine très difficile, on est tous touchés, on est passé samedi soir d’un titre de champion avec quelques coupes de champagne à un réveil dimanche matin plus que douloureux, a précisé l’entraîneur parisien. Il faut avoir beaucoup, beaucoup de retenue, et amener beaucoup, beaucoup, beaucoup de soutien et garder de l’espoir.»

Quelles sont les équipes (encore) en course pour la Ligue Europa ?

Ils sont trois, trois pour un siège. Le LOSC (4e, 66 points) a son destin entre ses mains. En cas de victoire ce samedi soir, les Dogues seraient assurés de terminer au pied du podium, et donc de se qualifier pour la prochaine édition de la C3. Et sur le papier, un succès lillois dans cette dernière journée de Ligue 1 apparaît hautement probable puisque le club du Nord se déplace sur la pelouse de l’ESTAC…qui est déjà condamnée à la Ligue 2. Mais dans l’éventualité où Paulo Fonseca et ses hommes ne parviendraient pas à s’imposer, ils sont deux en embuscade, prêts à s’emparer de la quatrième place du classement : le Stade rennais (5e, 65 points) et l’AS Monaco (6e, 65 points). Les Bretons – qui ont par ailleurs une meilleure différence de buts que les Monégasques (+29 contre +13) – restent sur une belle série de trois victoires consécutives et s’avancent ainsi face au Stade brestois (à l’extérieur) avec beaucoup de confiance. Alors qu’à l’inverse, la formation de la Principauté, au bord de l’implosion, affrontera le Toulouse FC à domicile avec l’appréhension de connaître une saison blanche…et un profond sentiment de gâchis.

À VOIR AUSSI – «Une semaine très difficile» : Christophe Galtier s’exprime sur la situation de Sergio Rico

L’Olympique lyonnais peut-il encore finir européen ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, oui. Il faudrait toutefois un véritable concours de circonstances. Tout d’abord, condition sine qua non, l’Olympique lyonnais (7e, 62 points) doit se saisir de la sixième place du classement…qui n’est pas, normalement, qualificative pour une Coupe d’Europe. Cette éventualité nécessite à la fois une victoire rhodanienne sur la pelouse de l’OGC Nice – ce qui n’a rien d’illusoire – et une défaite de l’AS Monaco face au Toulouse FC…ou un (très) large revers du Stade rennais dans le derby breton contre le Stade brestois (peu probable). Ensuite, si jamais ce scénario venait à se produire, Laurent Blanc et ses hommes devraient ensuite compter sur le fait que le Téfécé, vainqueur de la Coupe de France, ne soit pas autorisé – conformément au règlement de l’UEFA – à prendre part à la prochaine édition de la Ligue Europa en raison de la qualification de l’AC Milan – qui possède le même propriétaire que le club de la Ville Rose – pour la prochaine édition de la Ligue des champions. Si tel était le cas, la cinquième place de Ligue 1 deviendrait qualificative pour la C3, la sixième pour la C4. C’est la seule chance pour les Gones d’être européens la saison prochaine (dans les faits, ils peuvent encore terminer cinquièmes, mais cela semble très peu probable).«On n’en parle pas de cette place. On n’est pas en vacances, on veut arriver à Nice, prendre les trois points, bien terminer la saison. Si derrière, on a cette chance de jouer l’Europe, tant mieux», a expliqué Franck Passi ce jeudi, en conférence de presse.

Quelles sont les équipes (encore) concernées par la course au maintien

C’est désormais un match à deux entre l’AJ Auxerre (16e, 35 points) et le FC Nantes (17e, 33 points) ; l’ESTAC (18e, 23 points), l’AC Ajaccio (19e, 23 points) et le SCO Angers (20e, 18 points) étant déjà condamnés et le RC Strasbourg (15e, 40 points) ayant déjà assuré son maintien. Et au vu des affiches de cette 38e journée de Ligue 1, tout peut se passer. Parce que si les Canaris ont deux points de retard – avec néanmoins une meilleure différence de buts, -19 contre -26 pour l’AJA -, ils reçoivent la lanterne rouge tandis que les Bourguignons affrontent…le RC Lens, deuxième du classement. Reste à savoir quel sera l’état d’esprit des Angevins et des Lensois ce samedi soir. Mais nul doute qu’ils devraient jouer le jeu pour éviter de «fausser» le championnat. On devrait ainsi assister à une belle lutte pour le maintien.

Ligue 1 : le joueur d’Angers Himad Abdelli revient sur ses propos sur le FC Nantes

Pourquoi la Tribune Loire est fermée ?

Pour son match décisif dans la course au maintien, face au SCO Angers, le FC Nantes ne pourra pas compter sur le soutien de tous ses supporters. En effet, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a confirmé, ce jeudi, la sanction de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) de fermer la tribune Loire pour la 38e journée de Ligue 1 après l’utilisation de fumigènes contre le RC Strasbourg Alsace, le 7 mai dernier. Un véritable coup dur pour les Canaris puisque la tribune Loire n’est autre que l’une des plus bouillantes du stade de la Beaujoire. Cette fermeture aura-t-elle une incidence sur la rencontre…et sur l’avenir du FCN ?

Qui terminera meilleur buteur de la saison ?

Avec 28 réalisations, Kylian Mbappé est bien parti pour conserver son titre de meilleur buteur de Ligue 1. D’autant plus que le Paris SG reçoit, ce samedi soir, le Clermont Foot 63 ; un adversaire largement à sa portée et contre lequel le champion du monde 2018 devrait avoir plusieurs opportunités d’augmenter son total de buts. Cependant, le crack de Bondy devra se méfier d’Alexandre Lacazette. Le Lyonnais, qui a déjà trouvé le chemin des filets à 27 reprises, finit la saison en trombe avec 7 buts sur ses 4 derniers matches. Et il est (quasiment) certain qu’il devrait se procurer des occasions contre l’OGC Nice, surtout que le club rhodanien doit gagner pour espérer accrocher l’Europe.

Lionel Messi jouera-t-il son dernier match avec le Paris SG ?

«Demain (samedi), c’est son dernier match au Parc des Princes. J’ose espérer qu’il sera accueilli de la meilleure des façons.» Ce jeudi, devant les journalistes, Christophe Galtier a mis fin au vrai-faux suspense concernant l’avenir de Lionel Messi. Et ce n’est pas le démenti du Paris SG – indiquant que l’entraîneur parisien s’était mal exprimé et évoquait seulement la saison en cours – qui y changera quelque chose. Deux ans après son arrivée dans la capitale française, la «Pulga», en fin de contrat, va vraisemblablement quitter les Rouge et Bleu, sans doute avec un goût d’inachevé. Les supporters parisiens, mais aussi les fans de Ligue 1, auront l’occasion de le voir une dernière fois à l’œuvre en France ce samedi soir, contre le Clermont Foot 63. Reste désormais à savoir sa future destination.

The post Course à l’Europe, maintien, Messi : sept questions sur la dernière journée de Ligue 1 appeared first on Haiti24.

Lot atik