En Normandie, une information judiciaire ouverte contre l’association « Grand Lieu »

2 minutes, 31 seconds Read

« C’est une excellente nouvelle », se réjouit Christine Baudry. En mai 2022, cette lanceuse d’alerte avait interpellé la justice pour dénoncer maltraitances et irrégularités dans la gestion du foyer d’accueil du Grand Lieu, situé sur la petite commune d’Epaignes (Eure), dans lequel elle a travaillé quelques mois, après une longue carrière dans les milieux associatifs.

Comme l’avait relaté Le Monde, Mme Baudry avait découvert une situation choquante : cette association d’accueil pour adultes handicapés, fonctionnant sur fonds publics, versait des loyers de l’ordre de 40 000 euros par mois – « exorbitants », selon les termes de Mme Baudry – à une société civile immobilière (SCI), propriété du fondateur de l’association, Claude Vielpeau, et de membres de la famille d’Hervé Morin. M. Vielpeau, en tant que directeur de l’association, se rémunérait lui-même, une situation potentiellement illégale.

Au sein de la SCI des Aulnettes figurait, outre M. Vielpeau, son épouse Odile Morin, cousine germaine d’Hervé Morin, et d’autres membres de leur famille. Hervé Morin, longtemps maire de la commune et à l’origine de l’autorisation donnée à l’association d’occuper le terrain, assurait dans nos colonnes n’avoir « aucune connaissance des conditions financières » pratiquées par l’association, et n’avoir jamais perçu « un seul centime » de la structure.

Plus de vingt plaintes

Mme Baudry dénonçait également les mauvais traitements subis à la fois par les pensionnaires, hébergés dans des locaux vétustes et fortement incités à travailler pour des entreprises associées au centre, pour des rémunérations dérisoires ; et par les salariés, sous les ordres d’un directeur qualifié de « maltraitant ». Le parquet d’Evreux avait ouvert une enquête préliminaire au printemps.

Le 20 décembre 2022, comme l’a révélé le média local Le Poulpe, cette enquête a débouché sur une information judiciaire, ouverte à l’initiative du parquet d’Evreux. Contacté, le procureur, Rémi Coutin, confirme au Monde cette information contre X, des chefs d’abus de confiance, recel d’abus de confiance, travail dissimulé et prise illégale d’intérêts par un élu public.

La décision de confier le dossier à un juge d’instruction est en partie justifiée par un autre signalement, au titre de l’article 40 du code de procédure pénale (qui requiert de toute autorité, officier public ou fonctionnaire ayant connaissance d’un crime ou délit d’en aviser le procureur), opéré par l’agence régionale de santé (ARS) de Normandie en juillet, à la suite d’un rapport d’inspection.

Il vous reste 28.45% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

The post En Normandie, une information judiciaire ouverte contre l’association « Grand Lieu » appeared first on Haiti24.

Lot atik