États-Unis: le «Title 42» permettant d’expulser sans délai les migrants illégaux aux frontières restera en vigueur

2 minutes, 8 seconds Read
États-Unis: le «Title 42» permettant d’expulser sans délai les migrants illégaux aux frontières restera en vigueur

États-Unis: la loi «Title 42» permettant d’expulser sans délai les migrants illégaux aux frontières restera en vigueur.

La Cour Suprême des États-Unis, plus haute juridiction du pays, a décidé de prolonger mardi 27 décembre le «Title 42», une mesure drastique d’expulsion aux frontières adoptée sous l’administration Trump.

Cette décision anti-immigration permettant d’expulser sans délai les migrants dépourvus de titre de séjour interpellés aux frontières terrestres, y compris les demandeurs d’asile potentiels fait polémique du fait qu’elle garantit aux autorités fédérales de continuer à expulser rapidement les migrants aux frontières américaines au moins pour les prochains mois, a informé le site CNN.

En effet, la Cour Suprême des États-Unis a prolongé cette mesure à la suite de la décision du juge en chef de la Cour suprême, John Roberts, ayant suspendu temporairement la fin de cette politique d’immigration controversée de l’ère Trump qui devait prendre fin le 21 décembre dernier.

Une décision à laquelle la Maison Blanche est contrainte de se plier. “L’ordre d’aujourd’hui donne aux républicains au Congrès suffisamment de temps pour dépasser les accusations politiques et rejoindre leurs collègues démocrates pour résoudre le défi à notre frontière en adoptant les mesures de réforme globales et en fournissant les fonds supplémentaires pour la sécurité des frontières que le président Biden a demandés”, a déclaré dans un communiqué l’attachée de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre.

Joe Biden a de son côté déclaré que son administration appliquera la restriction tout en pensant qu’il est plus que temps de le révoquer. “Le tribunal ne décidera pas avant juin apparemment, et en attendant, nous devons l’appliquer – mais je pense que c’est en retard”.

Par ailleurs, la Cour a déclaré qu’il entendrait les arguments sur l’affaire lors de sa séance de plaidoirie qui commence en février 2023. Ce qui veut dire qu’à la fin de ce mois de décembre jusqu’à février prochain, l’expulsion des migrants va se faire et jusqu’à nouvel ordre.

Depuis mars 2020, le Title 42 permet aux agents frontaliers américains de refouler immédiatement les migrants qui ont franchi la frontière sud au nom de la prévention du Covid-19.

En savoir plus:

Désormais les haïtiens peuvent voyager à Bélize sans visa ni autorisation spéciale

Lot atik