FRDeter : sur Telegram, un groupe d’extrême droite soupçonné de préparer des actions violentes

3 minutes, 50 seconds Read

Plus de 7 000 abonnés, des propos racistes, des symboles néonazis et des projets de ratonnades ou d’attaques contre des musulmans : le compte Twitter anonyme Tajmaât, qui se présente comme une « plate-forme collaborative pour les Maghrébins », a publié dimanche 2 avril une longue série de messages révélant l’existence de FRdeter, un groupe de discussion sur la plate-forme Telegram rassemblant des sympathisants d’extrême droite, qui évoquent pour certains des projets d’attentats. Arborant un logo mêlant une croix celtique et une fleur de lys, FRDeter (pour « Français déterminés ») avait aussi créé des canaux de discussions locaux, par département.

         <p class="article__paragraph "><em>« Qui de disponible le 13 avril à Lille contre la rupture du jeûne du ramadan ? »</em>, demande ainsi un participant aux discussions, sur les captures d’écran publiées par Tajmaât. D’autres messages évoquent une liste de cibles potentielles : personnalités d’origine maghrébine, élus de gauche, journalistes. Un document qui semble être une version actualisée d’un texte déjà diffusé en 2021 par le site d’extrême droite Fdesouche, <a href="https://www.liberation.fr/checknews/fr-deter-sur-telegram-un-canal-dextreme-droite-incitait-a-des-actions-violentes-contre-les-musulmans-et-les-journalistes-20230403_F74SAH3ZCRE6RGIB3VEMJ74TKM/?redirected=1" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">comme le rappelle <em>Libération</em></a>.</p>             <p class="article__paragraph ">Plusieurs personnalités figurant sur cette liste ont annoncé avoir porté plainte ou vouloir le faire. La maire de Lille, Martine Aubry, a affirmé avoir fait un signalement à la préfecture. Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a pour sa part demandé à la messagerie Telegram de fermer des boucles de discussion utilisées par FRDeter ; M. Darmanin a par ailleurs demandé <em>« aux services de travailler aux suites judiciaires à donner, en lien avec l’autorité judiciaire »</em>.</p>                  <p class="article__paragraph ">Les différents groupes liés à FRDeter avaient toutefois déjà été fermés par leurs administrateurs, dimanche, peu après la publication des messages de Tajmaât. Selon une source policière citée par l’Agence France-Presse (AFP), <em>« certains profils étaient déjà connus des services de renseignement »</em> et ces groupes étaient sous surveillance depuis la fin de 2022.</p>                                                <h2 class="article__sub-title">La participation de militaires et de policiers soupçonnée</h2>             <p class="article__paragraph ">Tajmaât affirme que parmi les utilisateurs de ces canaux se trouvent plusieurs policiers – police municipale et nationale – ainsi que des militaires. Parmi les profils, <em>« certains se prévalent de la qualité de militaires ou de fonctionnaires de police, mais cela reste à démontrer car beaucoup de ces comptes n’ont pas encore été identifiés »</em>, a précisé à l’AFP la source policière.</p>             <p class="article__paragraph ">Dans un message audio diffusé ces derniers jours sur Telegram, un homme se présentant comme le cofondateur du groupe Telegram assure ne pas être d’extrême droite et que <em>« le problème, c’est qu’avec les petits cons qui jouent les SS dans le chat, on passe pour des putains de nazis »</em>. Il dit s’attendre à être interpellé dans les prochains jours et condamné, dénonçant une <em>« justice de gauche »</em>.</p>                 <p class="article__paragraph "><em>« Toute la lumière doit être faite au plus vite par Gérald Darmanin et </em>[le ministre des armées]<em> Sébastien Lecornu sur la participation suspectée de policiers et de militaires à l’organisation de ces boucles Telegram »</em>, demande La France insoumise (LFI) <a href="https://lafranceinsoumise.fr/2023/04/03/fr-deter-darmanin-doit-repondre-durgence-a-la-menace-terroriste-dextreme-droite/" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">dans un communiqué publié lundi</a> et dénonçant les<em> « appels au meurtre »</em> publiés sur le canal Telegram.</p>                                               <section class="author">  <p class="author__detail">  <span class="author__name">Le Monde</span>  </p>   </section>    <section class="article__reactions">           </section>   

The post FRDeter : sur Telegram, un groupe d’extrême droite soupçonné de préparer des actions violentes appeared first on Haiti24.

Lot atik