GP de Monaco : le podium d’Ocon, la galère de Perez

2 minutes, 56 seconds Read

TOPS/FLOPS – Le podium d’Ocon, la nouvelle démonstration de Verstappen mais aussi les déboires de Perez et le week-end morose de Ferrari, retrouvez les temps forts et faibles du Grand Prix de Monaco.

TOPS

Ocon retrouve le podium

Il n’a pas gagné mais son week-end est quasi parfait. Brillant lors des qualifications avec le quatrième temps, Esteban Ocon s’élançait depuis le troisième rang, dimanche, suite à la pénalité de trois places infligée à Charles Leclerc et le Français a tenu son rang. Il a résisté à Sainz au tour 12 qui l’a quand même percuté à l’arrière et plongé dans les stands au bon moment pour chausser les intermédiaires (tour 54). Des choix payants qui lui ont permis de conserver sa troisième place malgré un retour de Lewis Hamilton en fin de course. Le Normand monte pour la troisième fois sur le podium en F1 après sa deuxième place à Sakhir en 2020 et sa victoire en Hongrie en 2021.

Verstappen trop solide

Il avait signé une pole de légende samedi, sa première en Principauté, et transformé l’essai dimanche en gérant en maître le Grand Prix de Monaco. Max Verstappen a fait cavalier seul en course tenant ses mediums sur plus de cinquante tours avant de chausser les intermédiaires au moment opportun. Comme toujours. Sur piste humide, ses talents d’équilibriste ont fait merveille et il s’offre déjà sa quatrième victoire en six courses cette saison…

Mercedes signe son meilleur week-end

23 points inscrits à Monaco, c’est le week-end le plus prolifique de Mercedes cette saison. La marque allemande relève la tête tranquillement. Pourtant avec la cinquième place de Lewis Hamilton et la huitième de George Russell sur la grille, rien n’était fait pour les voitures noires mais les circonstances de course et notamment la pluie ont permis à Mercedes de faire la différence avec un double-arrêt au tour 54 pour chausser les intermédiaires. Cela a permis à Hamilton de prendre la quatrième place, avec le meilleur temps en prime, et à Russell de finir cinquième malgré une pénalité. Sur le bon chemin.

FLOPS

Perez à l’agonie

Le maître des circuits urbains a été en immense difficulté ce week-end. Parti à la faute en Q1 samedi, Sergio Perez s’élançait donc depuis la dernière place à Monaco. Une véritable pénitence pour le Mexicain qui a vécu un dimanche noir. Englué dans le trafic, malgré un arrêt dès la fin du premier tour, le deuxième pilote Red Bull a enchaîné les petites erreurs après la mi-course. Avec cinq arrêts au compteur et une piteuse 16e place, il abandonne 25 points à Max Verstappen dans la course au championnat du monde.

Performance insuffisante pour Ferrari

Les voitures italiennes étaient quatrième et sixième sur la grille et à l’arrivée, Charles Leclerc termine sixième alors que Carlos Sainz prend lui la huitième place. 16 points inscrits, c’est insuffisant pour la Scuderia qui fait des surplaces et ne semble pas progresser week-end après week-end. Et le pire, c’est que les pilotes s’agacent. Samedi, Leclerc n’était pas satisfait du comportement de sa monoplace et dimanche, Sainz a clairement remis en cause la stratégie des siens en pleine course. Ambiance morose chez Ferrari.

The post GP de Monaco : le podium d’Ocon, la galère de Perez appeared first on Haiti24.

Lot atik