Haïti / Corruption : Plus de 22 millions de gourdes détournées à l’Électricité d’Haïti

4 minutes, 17 seconds Read

Le Directeur Général de l’Électricité d’Haïti (EDH), Jean Errol Morose fait l’objet de dénonciations par des employés de l’institution pour corruption. Plus de 22 millions de gourdes ont été volatilisées au sein de l’EDH. Seule une caissière a été interpellée puis libérée après avoir remboursé près de 800 mille gourdes à l’institution. Suite à des plaintes déposées à l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) par des employés, le ministre des Travaux Publics Transport et Communication (MTPTC) convoque le DG Morose autour de ce dossier.

Port-au-Prince, le 27 novembre 2022.- Surfacturation, soupçon de blanchiment, gaspillage, la corruption bat son plein au sein de l’Électricité d’Haïti (EDH). Des employés dénoncent l’actuel Directeur Général, Jean Errol Morose qui, de concert avec d’autres cadres de l’institution, aurait utilisé des fonds de l’EDH à des fins personnelles.

Selon eux, le DG détient une carte de crédit évaluée à 10 mille dollars américains mensuellement, il aurait utilisé les fonds alloués à la petite caisse pour des dépenses personnelles à raison de 25 mille gourdes par jour. Les protestataires parlent aussi de l’utilisation abusive de la franchise de l’EDH par des firmes privées dont l’une appartient à un membre influent de la Fédération des Syndicats des employés de l’EDH (FESTREDH).

Ils soulignent par ailleurs, que suite à un avis publié le 8 août 2022, les responsables de l’EDH ont annoncé qu’un montant de 22 millions 759 mille 671,73 gourdes a été té détourné par des caissières affectées dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Selon un avis de l’institution, ces caissières ont été révoquées de l’institution.

À leur grande surprise, une seule caissière a été interpellée et gardée à vue pendant quatre jours au Commissariat de police de Pétion-Ville. Selon leur enquête, cette employée a été libérée après avoir versé un montant varié entre 800 mille et un million de gourdes aux responsables de l’institution. Ce montant aurait été détourné, à son tour, selon les dénonciateurs.

Dans une correspondance datée du 22 août 2022, ces employés ont demandé au Directeur Général de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC), Joseph Hans Jacques Ludwig de mener une enquête en profondeur au sein de l’EDH autour de ces soupçons.

Jean Errol Morose est sous enquête

Dans une correspondance adressée au Directeur Général de l’EDH, Jean Errol Morose, le ministre des Travaux Publics, Transport et Communication, l’ingénieur Rosemond Pradel, son ministre de tutel, l’informe qu’il fait l’objet d’une enquête de la part de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC).

« J’ai l’avantage de vous transmettre dans l’urgence, la copie d’une correspondance émanant de la Primature relative à une dénonciation faite à l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) par des employés de votre institution en vue d’une enquête sur des cas de corruption à l’EDH », lit-on cette correspondance datée du 17 novembre 2022 dont la rédaction de Vant Bèf Info (VBI) en a obtenu copie. Ainsi, le ministre dit croire qu’une rencontre avec le numéro 1 de l’EDH est nécessaire pour clarifier certains points.

Ces allégations jugées fausses

Selon une source bien placée au niveau de l’EDH, cette affaire de dénonciation de corruption a été planifiée par un groupe d’employés de l’institution. « La plainte a été signée par une vingtaine d’employés et contestée par huit d’entre eux pour avoir vu leurs noms parmi les signataires sans leur consentement », a déclaré notre source.

Selon ses déclarations, les employés de l’EDH n’ont pas reçu leur salaire depuis trois mois. « Cela sous-entend que l’institution fait face à de grandes difficultés économiques. L’EDH est une vache maigre », nous a-t-elle confié.

Elle a toutefois confirmée que l’une des dénonciations des employés faisant croire que le Directeur général de l’EDH détient une carte de crédit de 10 mille dollars américains mensuellement. « Oui je sais que le DG a une carte de crédit à sa disposition tous les mois dont le montant ne dépasse pas 10 mille dollars américains », a martelé notre source tout en soulignant que cette carte est utilisée pour le compte de l’EDH

Il faut souligner que l’EDH fait souvent l’objet de dénonciations de corruption. Des employés ont aussi dénoncé des responsables de cette institution qui parfois utilisent, de façon opaque, de fortes sommes provenant du fonds de pension de l’EDH.

Vant Bèf Info (VBI)

L’article Haïti / Corruption : Plus de 22 millions de gourdes détournées à l’Électricité d’Haïti est apparu en premier sur Vant Bèf Info (VBI). Vant Bèf Info (VBI) –

Lot atik