Haïti/décès : Ochan au camarade Chedlet Guilloux

6 minutes, 34 seconds Read

Qui est Chedlet GUILLOUX ? Un texte du journaliste Jean Benoit Daniel Leblanc

Le sublime comédien et poète jérémien, qui a pour nom d’ acteur Hecton Gwobelbo, en l’occurrence, Chedlet GUILLOUX, a rendu son dernier soupir à l’hôpital de l’ OFATMA des Cayes, ce samedi 30 mars 2024, des suites d’un abcès au niveau du cou, connu sous le nom de Syndrome de Ludwig.

Chedlet a subi une intervention chirurgicale au niveau de l’estomac suite aux complications de son mal qui semblait pourtant bien évoluer, le 26 mars dernier. Malheureusement, dans la matinée du samedi 30 mars 2024, Chedlet nous a quitté.

Monsieur GUILLOUX fut un brillant universitaire. Il a étudié la philosophie à l’École normale supérieure (ENS) de l’université d’Etat d’Haïti entre 2008 et 2011.

Après son diplôme de normalinen supérieur, il a obtenu son Master 2 dans cette même discipline à l’université de Paris 8 en 2016. Chedlet a soutenu sa thèse sur l’un des grands matérialistes encyclopédistes français du 18ème siècle, à savoir Denis Diderot.

Attaché à l’esprit critique en tant que philosophe, il a attaqué l’Etat haïtien et ses alliés phtkisés jusqu’aux os. Son intrépidité a été irréversible. C’est un Sartre qui a les mains sales jusqu’au coude.

Le 23 février 2015 à l’avenue Christophe aux alentours de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif, des agents de sécurité affectés à cette institution l’ont brutalisé et torturé mortellement. Il avait eu la malchance de fréquenter cette rue auparavant agitée par des révendications estudiantines et populaires contre la flambée des prix du carburant qui a augmenté la misère des couches sociales déshéritées haïtiennes.

La Police nationale d’Haïti l’a alors arrêté sans juge de paix. Chedlet va connaître le pire moment de sa vie. Les sbires policiers ont profité de l’occasion pour continuer la barbarie déjà perpetrée par les agents de sécurité de la CSCCA. Après l’avoir torturé, le backup « Zoreken » de la PNH l’a jeté en garde a vue au commissariat de Port-au-Prince.

L’étudiant en philosophie n’ a commis aucune faute. Il a juste emprunté la voie de l’avenue Christophe pour se rendre à la bibliothèque de la Faculté des Sciences Humaines de l’UEH pour lire un livre sur le sujet de son mémoire de Master. Mais l’État criminel haïtien et épistémophobe veut régler un autre problème avec lui, c’est un étudiant.

Le gouvernement et ses bandits légaux ont pour cible les étudiants , étudiantes, les militants, militantes et quelques intellectuels, les contestaires de l’époque.

Chedlet est un anti- dictatorial. Lutteur infatigable et résistant contre le régime phtk jusqu’à sa mort, il a attaqué théoriquement et pratiquement les gouvernements tèt kale et ses dérivés comme Jocelerme PRIVERT, Enex JEAN-CHARLES et Ariel HENRY.

Sa lutte anti-dictatoriale est un chant guerrier pour dire oui à la vie. L’Etat Phtkiste haïtien, monstre fasciste cousu à l’aune du Coregroup et alliés, a vomi la mort sur Haïti.

Marxiste et grand admirateur de Dutty Boukmann et de Dessalines. Également, lecteur de Jacques Roumain, Jacques Stephen Alexis, Fidel Castro, Che Guevara, Frantz Fanon, Jean Paul Sartre. Sans compter, son ami-camarade Jean Anil Louis Juste qu’il aimait lire passionnément et profondément. Ainsi, a-t-il fréquenté idéologiquement l’école de la rébellion praxéologique pour défendre énergiquement les peuples opprimés du monde entier, en particulier le peuple haïtien.

Cet amour des grandes idées salvatrices de la résistance l’a poussé à inviter le philosophe béninois Kémi Seba dans le pays dans le cadre d’une conférence internationale sur Haïti à Café-philo.

Monsieur SEBA, est le père intellectuel critique de la philosophie panafricaine où il défend ardemment le réveil de l’Afrique par les africain.es sujets de leur histoire écrite au prix du sang contre leurs bourreaux occidentaux impérialistes.

Le fils du Bénin Dahomey a profité de sa conférence pour remercier le militant Chedlet Guilloux pour sa lutte anti-raciste menée contre les détracteurs du monde noir et Haïti.

Le camarade Chedlet, notre résistant nous a quitté dans une profonde tristesse. Mais son digne engagement politique reste pour nous un leitmotiv pour affronter la dictature gangstérisée des tyrans du pouvoir puant et sanguinaire.

Il faut rappeler que Chedlet a été un fervent contestaire des recteurs dictateurs de l’UEH à savoir VERNET et DESHOMMES ainsi que les professeurs extrême-droites de l’université d’Etat d’Haïti .

Chedlet Guilloux, le comédien qui ne se laisse pas emporter par la comédie.

La comédie relève de la mise en scène, de la représentation, du jeu et de la fiction. Chez nous, le registre comique prime sur le tragique. Pourtant, Chedlet a pris le théâtre comme une arme de combat pour contrecarrer les malaises sociaux les plus criants. De là, ses mouvements et gestes sur la scène ne sont pas des actes gratuits. En ce sens, son théâtre est un art qui fait de la politique conscientisatrice et transfomatrice. À partir de ce genre littéraire, le dramaturge vise à conscientiser ses spectateurs. Et le comédien est le porteur du message. Rappelons que lorsqu’il joue, il ne joue pas.

Gwobelbo-Hecton n’est pas un amateur. Il a commencé à jouer du théâtre comme professionnel assez tôt avec la troupe Nous Théâtre Association, dirigée par l’éminent Guy Régis Jr. Il a fait l’école de la bibliothèque Justin Lhérisson (BJL) dès sa prime jeunesse à Carrefour aux côtés de ses camarades aînés Jean Cajou, Evains Wêche, Jude Richard, Harry Jean, Édouard Baptiste (Youyou). Puis avec sa génération Jacques Alder Jean Pierre, Charitable Duckens (Duccha), Fred Edson Lafortune, Jean Emmanuel Jacquet, Jean Davidson Gilot (son kavalye pòlka), Coutechève Lavoie Aupont, etc. Après le lycée, inspiré par ses amis et soutenu par son mentor Lesly Giordani, il a intégré l’ENS. Durant son passage à l’UEH, il intégra le groupe Sèk Gramsci de la FASCH.

Chedlet a contribué à former de nombreux jeunes comédiens au théâtre. Il a également oeuvré à la fondation de plusieurs troupes dans les villes de province d’Haïti.

Soulignons aussi qu’il a été poète, diseur et slameur. Ce qui lui a donné une renommée nationale. Enseignant dans les écoles et professeur dans de nombreuses universités, Chedlet GUILLOUX a profité de cette audience auprès des jeunes pour propager sa passion du théâtre.

Misye se pat yon powèt konsa konsa. Se pito yon Samba ki di sa ki ap pase nan nanm li. Li pran mo yo poul anmède sosyete tèt anba nou an ki plonje nèt nan twou bawon.

Nèg ou janbe. Ale, ale w. Nou p ap bliye mo w te renmen ekri kont krazèt peyi a sou paj Facebook ou: « Pa di w pa t konnen : Bil Clinton, boul langèt manman w. »

Ou pa te pè, ou pa te janm pè yo.

Nan 5 jou pase yo la, ou ekri mo sa yo pou w lonje grif ou sou asasen PHTK yo: « Pa janm kite pyès moun leve men sou nou! 9 lane apre, se mwen ki konnen sa m ap pran la. »

23 fevriye 2015 – 30 mas 2024 doulè sou kò w kòmanse jouk li frape w atè.

N ap di w sa :
Moun k ap batay pa mouri!
Kanmarad Chedlet prezan!

Jean Benoit Daniel Leblanc, Centre à la UNE

Lot atik