Haïti/Société: Présentation du rapport du Haut-Commissaire aux droits humains, l’OPC exprime de vives préoccupation

Haïti/Société: Présentation du rapport du Haut-Commissaire aux droits humains, l’OPC exprime de vives préoccupation

3 minutes, 51 seconds Read
Haïti/Société: Présentation du rapport du Haut-Commissaire aux droits humains, l’OPC exprime de vives préoccupation

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) exprime de vives préoccupations par rapport à la situation des droits humains en Haïti lors de la présentation du rapport du Haut-Commissaire aux droits humains à la 54e session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

Port-au-Prince, le 11 octobre 2023. Saluant le rapport du Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme, Mr Volker Türk, l’OPC en profite pour exprimer ses profondes préoccupations par rapport à la situation des droits humains en Haïti, une situation, fait remarquer l’OPC, qui est caractérisée par la violence, l’insécurité et une crise humanitaire dévastatrice.

En effet, note l’OPC, depuis l’assassinat du président Jovenel Moïse en sa résidence, le 7 juillet 2021, l’insécurité et la violence des gangs armés représentent une menace quotidienne pour les citoyens avec le phénomène du kidnapping dont sont victimes toutes les couches sociales.

Les citoyens vivent dans la peur constante car les gangs armés, qui contrôlent de nombreuses régions du pays dont la capitale Port-au-Prince, continuent de les terroriser, d’autant que les autorités étatiques se montrent de plus en plus irresponsables.

Les gangs armés continuent de défier l’autorité du gouvernement et de la police en témoignent les attaques contre les commissariats de police, les institutions publiques et privées, les écoles, les hôpitaux, les biens meubles de paisibles citoyens, note l’OPC.

L’institution nationale de droits humains évoque aussi les multiples cas d’assassinats et les milliers de déplacés internes pour illustrer le climat de violence qui prévaut dans le pays.

L’institution dirigée par le docteur Renan Hédouville déplore aussi la détérioration de la crise humanitaire faisant remarquer que la majorité de la population vit dans la pauvreté.

Il y a aussi l’insécurité alimentaire, l’accès à l’eau potable et les services de base qui sont limités et la situation de nombreux enfants qui ne peuvent avoir accès à l’éducation vu la dégradation du phénomène de l’insécurité alors que la police se révèle de plus en plus impuissante ou incapable face aux exactions des bandes criminelles qui opèrent en toute impunité.

L’OPC évoque aussi l’impunité et la détention préventive prolongée qui demeurent des problèmes majeurs car le système judiciaire est quasi-inexistant face au mauvais fonctionnement du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire.

La détention préventive prolongée ne cesse d’augmenter, des crimes sont restés impunis et des magistrats sont renvoyés du système par le CSPJ sans avoir la possibilité d’exercer un recours, déplore l’Office de la Protection du Citoyen, faisant remarquer que cette situation aggrave énormément le phénomène de l’impunité et des violations de droits humains à répétition.

Aussi, conformément à sa mission de veiller au respect par l’État de ses engagements en matière des droits notamment ceux contractés au niveau régional et international, l’OPC ne cesse de demander au gouvernement et à la police d’assumer leurs responsabilités de manière à assurer la sécurité des vies et des biens en Haïti.

Il leur demande de travailler pour le respect, la protection et la mise en œuvre de tous les droits humains en Haïti particulièrement les droits des enfants trop souvent exposés à la violence sexuelle, ceux des femmes, des personnes à mobilité réduite, ou âgées ainsi que celles vivant avec le VIH/SIDA, les albinos, les membres de la communauté LGBTIQ+, victimes de discrimination, de stgmatisation et de déni de justice.

L’OPC demande aussi à la communauté internationale de soutenir Haïti dans cette conjoncture difficile afin de faire face à l’insécurité et combattre le phénomène de l’impunité, souvent lié à la corruption.

Il plaide également en faveur d’un accompagnement pour faire la lumière sur le dossier de l’assassinat du président Jovenel Moïse, soulignant que la solidarité internationale en faveur d’Haïti est déterminante pour la construction d’un État de droit, le renforcement de la démocrate et la mise en œuvre d’une justice sociale.

Vant Bèf Info (VBI)

L’article Haïti/Société: Présentation du rapport du Haut-Commissaire aux droits humains, l’OPC exprime de vives préoccupation est apparu en premier sur Vant Bèf Info (VBI). Vant Bèf Info (VBI) –

Lot atik