Jose Luis Fernandez: « Il est plus que jamais temps de libérer le potentiel considérable du petit mil »

2 minutes, 16 seconds Read
Jose Luis Fernandez: « Il est plus que jamais temps de libérer le potentiel considérable du petit mil »

Selon le représentant du FAO en Haïti, José Luis Fernandez, la production du Petit mil est en nette baisse dans le pays. Dans un document publié dont la rédaction Vant Bèf Info a reçu copie, il souligne qu’il est plus que jamais temps de libérer le potentiel considérable du petit mil qui constitue un aliment nutritif abordable.

Port-au-Prince, le 5 avril 2023.- Cette année, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) met en avant le « mil », une céréale comportant de nombreuses qualités. L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré que l’année 2023 serait l’« Année internationale du mil». L’objectif de cette année consiste à accroître la sensibilisation aux multiples bienfaits du mil, notamment sur le plan de la nutrition et de la santé, ainsi qu’à la capacité de cette plante à pousser dans des conditions climatiques difficiles et instables, écrit le représentant de la du FAO

Il s’agit d’un un produit naturel qui contient 11% de protéines, soit le même taux que le blé. Il est riche en vitamines B, acide folique, calcium, fer, potassium, magnésium et phosphore, a-t-il poursuivi ajoutant que manger du mil le matin est très conseillé en nutrition, car c’est un aliment qui se digère facilement.

Selon l’Institut international de recherche agricole dans les régions tropicales semi-arides (ICRISAT), plus de 90 millions de personnes dépendent du mil pour se nourrir. Toutefois, dans les 50 dernières années, ces familles de céréales ont été en grande partie abandonnées au profit de cultures plus commerciales comme le maïs, le blé, le riz et le soja.
« Pouvant contribuer grandement à la sécurité alimentaire du pays à cause de sa haute teneur nutritionnelle, une baisse a cependant été observée dans la quantité des superficies de petit mil cultivées passant de 200 000 dans les années 1980 à 20 000 hectares en 2012. Toutefois, selon le rapport de consultation « Haïti : Innovation agricole-clés » des efforts sont développés depuis 2017 pour la production d’une variété de petit mil nommée « PA PÈ PICHON ».

« Il est plus que jamais temps de libérer le potentiel considérable du petit mil, qui constitue un aliment nutritif abordable, un composant intéressant d’une alimentation saine à l’échelle mondiale et une culture susceptible de résister au changement climatique », appelle la FOA en Haïti.

Azaine Mauryle

L’article Jose Luis Fernandez: « Il est plus que jamais temps de libérer le potentiel considérable du petit mil » est apparu en premier sur Vant Bèf Info (VBI). Vant Bèf Info (VBI) –

Lot atik