La crise haïtienne passe de la sphère de l’ONU à celle de la Caricom, des acteurs sont invités à une réunion à la Jamaïque

3 minutes, 59 seconds Read
La crise haïtienne passe de sphère de l’ONU et de l’OEA à celle de la Caricom, des acteurs sont invités à une réunion à la Jamaïque du 11 au 13 juin 2023

A l’invitation de la Conférence des chefs de gouvernement de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), des acteurs politiques et de la société civile en Haiti dont l’actuel premier ministre, la présidente du HCT, les signataires de divers accords politiques sont attendus à Kingston, en Jamaïque, du 11 au 13 juin 2023. Ils devront participer aux consultations des parties prenantes sur la crise haïtienne.

Pour mener les discussions, les chefs d’État et de gouvernement de la CARICOM ont mis en place un groupe ad hoc (Eminnent personne group, EPG) composé de trois anciens premiers ministres de la région : Perry Christie (Bahamas), Bruce Golding (Jamaïque) et Dr Kenny Anthony (Sainte-Lucie). Les consultations des parties prenantes devraient durer trois jours : deux jours de dialogue intense entre les parties prenantes haïtiennes et un troisième jour de discussions avec le EPG en tant que facilitateur, au nom des chefs d’État et de gouvernement de la CARICOM.

Au menu ils ont prévu trois questions fondamentales: Quelles sont les mesures de gouvernance provisoires nécessaires à l’approche des élections générales pour restaurer la confiance dans la transition et garantir que le gouvernement puisse tenir ses engagements ? Comment parvenir à des élections générales crédibles pour choisir un gouvernement légitime et représentatif du peuple haïtien ?Quelles réformes fondamentales sont nécessaires pour garantir que la crise actuelle ne se répète?

Les réponses des acteurs haïtiens

Joint par téléphone, Ted St Dic, invité comme représentant de l’Accord Montana a confié à la rédaction de Juno7 que les tenants de l’accord Montana ont bel et bien reçu l’invitation mais à présent ils sont en discussion pour déterminer si oui ou non ils y participeront. C’est le cas du parti EDE de l’ancien PM par intérim, Claude Joseph, En avant de de l’ancien député de Pétion-Ville, Jerry Tardieu qui n’ont pas encore confirmé leur participation. Pour sa part, Me André Michel de l’accord du 21 décembre informe qu’il est en discussion avec les dirigeants de la CARICOM sur le déroulement de ces assises mais qu’il a pas encore confirmé non plus. D’autres structures des droits humains comme le RNDDH et le CARDH ont confirmé avoir reçu l’invitation.

Un proche de l’exécutif nous a confié que le premier ministre doit se rendre au Bahamas le 8 juin pour prendre part à une rencontre entre les 14 leaders de la CARICOM ainsi que la République dominicaine et la vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris. Mais il n’était pas en mesure de confirmer la participation du chef du gouvernement à ces assises. Il affirme que le Premier Ministre Ariel Henry fera connaitre sa décision publiquement dans les jours à venir.

La correspondance envoyée à certains acteurs précise que cette invitation est lancée dans un esprit d’empathie pour le peuple haïtien qui fait face à la pire crise de mémoire d’homme, dont les souffrances ont également un impact grave sur l’ensemble de notre région. “Notre objectif n’est pas de remplacer les discussions haïtiennes en cours, mais de les soutenir et de les faire progresser afin de trouver un terrain d’entente avant qu’il ne soit trop tard”, précise Philip Brave Davis.

Voici la liste des invités : Dr Ariel Henry, Myrlande Manigat, Me André Michel, Ted St Dic de l’Accord Montana, Emmanuel Ménard, Evalliere Beauplan, Dr. Maryse Narcisse de Fanmi Lavalas, Edgar Leblanc de l’OPL, Jerry Tardieu, Line Balthazar du PHTK, Sorel Jacinthe, Clarens Renois, Claude Joseph de EDE, Jean Hector Anacacis, Jean André Victor, Jean-Charles Moise, Pierre Espérance, Gedeon Jean, Vélina Élysée Charlier de Nou Pap Dormi, les recteurs Jacky Lumarque, Fritz Deshommes; Rosny Desroches, Novia Augustin, Daniele Magloire, Marie Bernadine Jeudy, Camille Chalmers, Chavannes Jean-Baptiste, Josue Merilien; Wilhelm Lemke, de l’Association des Industries Haïtiennes (ADIH), Laurent Saint-Cyr de la Chambre de Commerce et d’Industrie, pasteur Frinel Joseph, père Francois, houngan Acacia.

Par ailleurs, la CARICOM dit envisager comme résultat une déclaration commune détaillant une solution politique élargie à la crise et une feuille de route commune pour la transition et ses étapes, rédigée par les parties prenantes haïtiennes et approuvée par les acteurs internationaux présents.

La crise haïtienne passe de la sphère de l'ONU à celle de la Caricom, des acteurs sont invités à une réunion à la Jamaïque

UN Photo/ Jermaine Duncan

En savoir plus:

Jacques Lafontant remplacé par Me. Edler Guillaume à la tête du parquet de Port-au-Prince

Lot atik