La PNH menace de poursuivre même à l’étranger les policiers ayant abandonné leur poste avec matériels et équipements de l’Etat

La PNH menace de poursuivre même à l’étranger les policiers ayant abandonné leur poste avec matériels et équipements de l’Etat

1 minute, 45 seconds Read

La PNH demande aux policiers ayant laissé le pays pour résider à l’étranger de retourner les matériels et équipements de l’Etat qui étaient en leur possession au risque d’être poursuivis.

La Direction Générale de la Police Nationale, dans une circulaire, a rappelé aux membres de l’Institution policière qui sont en situation d’abandon que le délai de remise de matériels qui leur était imparti arrive a terme. Ils ont 15 jours pour remettre les matériels et équipements de l’Etat en leur possession sinon c’est la poursuite même à l’internationale. Elle demande aussi à ceux qui laissent le pays pour résider à l’étranger de remettre tous matériels et équipements de l’Etat qui étaient en leur possession.

La direction générale menace même de recourir à des mesures extrêmes comme “la publication de leur nom, la soumission de leurs dossiers aux parquets de la République et parallèlement la transmission de notice aux institutions internationales d’entraide policière via DCPJ. Pour échapper à ces mesures de coercition un nouveau délai de 15 jours à compter du lundi 03 avril 2023, a été accordé aux retardataires.”

La PNH a demandé également aux “policiers de tout grade et au personnel administratif bénéficiant d’une autorisation ou d’un droit de résider en pays étranger de remettre avant leur départ, soit directement à la Direction de Ia Logistique ou via la Direction Départementale du lieu de leur affectation, ou au Commissariat de Police le plus proche, tous matériels et équipements de l’Etat qui étaient en leur possession.”

Plus loin, la direction générale de la police nationale a également pris le soin d’informer les personnels policier et administratif qu’elle reconnaît, qu’elle n’entend pas empêcher quiconque de voyager librement comme le reconnaît l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, sur la libre circulation des personnes.

La PNH menace de poursuivre même à l’étranger les policiers ayant abandonné leur poste avec matériels et équipements de l’Etat

En savoir plus:

Le taux de référence calculé par la BRH pour ce jeudi 6 avril 2023

Lot atik