La présentation aux quatre façades vodou ou l’ouverture de portes multidimensionnelles liées à la physique quantique

La présentation aux quatre façades vodou ou l’ouverture de portes multidimensionnelles liées à la physique quantique

9 minutes, 33 seconds Read
La présentation aux quatre façades vodou ou l’ouverture de portes multidimensionnelles liées à la physique quantique

Les citations ci-dessous servent de prémisses pour une meilleure compréhension de ce présent article qui tend à considérer le vodou sur de nouvelles bases.

Les liens entre la mécanique quantique et la spiritualité sont de plus en plus ouvertement débattus. D’une part, le Dalaï-Lama y voit que cette science est en train de prouver d’anciens concepts fondateurs des textes bouddhistes. Il y a d’ailleurs fait de nombreuses sorties sur le sujet et il en parle notamment dans son livre Tout l’Univers dans un atome. Il y affirme que nous sommes des êtres à l’énergie invisible qui vibre, des entités unies à tout ce qui existe. (dandanjean.wordpress.com) ce qui nous ramène au vortex.

Un vortex est un système de flux magnétique à travers la terre qui se manifeste par un mouvement par ascendant ou descendant, [à la fois horizontal et vertical] et dont la circulation, de type circulaire, s’apparente à une tornade. [1]

Un vortex temporel ou vortex du temps est une faille dans le continuum espace-temps (qui peut être ouverte artificiellement) permettant … de voyager d’un point du temps à un autre. Le point d’arrivée dans le temps peut être ajusté et atteint avec précision. [2]

Le texte qui suit met en évidence, dans ses grandes lignes, les deux éléments essentiels qui constituent la porte d’entrée de la pratique du vodou en Haïti.

Le Reklame ou l’élu d’origine génétique qui est au centre de tout le processus ;
Les quatre façades vodou, geste d’ouverture du vortex, liéavec les entités egrégoriques vodou.

Dans ce contexte, on peut se questionner sur le vodou. Est-il une science, une spiritualité ou une religion ?

Avec les avancées scientifiques modernes, le contour du vodou prennent formes et deviennent plus compréhensibles. Au cours des siècles passés, les loas vodou étaient considérés comme des démons, des esprits malfaisants. De  nos jours, ils se conçoivent comme des formes énergétiques, modifiant ainsi catégoriquement leur perception première. Si tel est le cas, comment comprendre celui ou celle qui interfère quotidiennement avec ces formes énergétiques aujourd’hui. 

A. Le Reklame ou l’élu d’origine génétique

Dans la communauté  vodou, le terme «Reklame» est couramment utilisé pour désigner  ceux et celles appelés à devenir houngan, manbo pour les «asogwe» ou encore «sèvitè»au niveau des «bitasyon/lakou». Cela signifie que ce «Reklame»est un élu, un choisi et qu’il est appelé à faire le lien entre la terre et les autres dimensions temporelles. Par cette dernière, il faut considérer : l’extraterrestre (l’air), l’intra-terrestre (terre), l’aqua-terrestre (eau), sans oublier les esprits de feu ou de la lumière. Dès lors, il devient un réceptacle privilégié et un ensemble de codes ou de clefs (Paroles ou laganj) lui est transmis pour faciliter cette interconnexion entre lui et les esprits ou loas. D’emblée, rappelons que le vodou comporte des loas associées aux quatre grands éléments de la nature. Et chaque élément détient son correspondant naturel. Par exemple : Danballah détient ses attributions propres sur le rite rada (il est couché) mais il devient Damballah la Flambeau pour le rite Petro (il se tient debout et dans le feu).

Cela sous-entend un processus d’apprentissage. Mais, il faut comprendre également que ce «Reklame» est préposé à la pérennité de la tradition ancestrale (rituelle, cultuelle) et à maintenir vivant la «bitasyon» ou le «lakou» comme espace physique. A côté de lui, gravitent plusieurs catégories de canaux dotés de dons de clairvoyance, de clair-audience, ceux qui ont une connexion directe avec le monde des morts, des entités  et qui peuvent même capter les évènements de futurs très rapprochées. C’est comme si chaque cellule de vodou familiale actif apparait comme un microsystème doté d’un centre (le Reklame) et d’une périphérie (les autres antennes ou canaux) assurant une alimentation intégrée et interactive pour la stabilité psychique et physique des membres et du lieu d’habitation.  

Dans la vie courante, certaines familles estiment que c’est la pire des choses qui pourraient arriver à leurs enfants puisqu’à leurs yeux une telle voie «être ou devenir un Reklame» constitue un blocage ou encore la fin d’un cheminement socialement acceptable. On aurait dit que l’élu devient automatiquement un exclu de certains sphères sociales et qu’il ne pourra pas mener une vie professionnelle et sociale normale. A leurs yeux, Etre à la fois un houngan/manbo juriste ou houngan/manbo docteur ou  ingénieur était incompatible.

Il revient d’éclairer la communauté sur l’importance d’un «Reklame» et les énormes pouvoirs qu’il détient sur la planète et l’univers. Suivant ce processus naturel de sélection, le «Reklame» dispose d’une facilité de communications et d’interactions avec  les différents éléments et tous ces actions tendrons vers la manifestation palpable de réalisations (guérisons, clairvoyance,  etc.) sans oublier qu’il peut faire appel à volonté aux esprits (met tèt ou autres).

Pour faire cette démonstration, l’accent sera porté sur la présentation aux quatre façades pour ensuite déduire les actions enclenchées sur les différents espaces susmentionnés.

B. Les quatre façades vodou, geste d’ouverture du vortex

En effet, avant d’entamer toute cérémonie vodou ou toutes autres actions personnelles se rapportant au vodou, la présentation aux quatre façades est l’un des gestes primordiaux.  Il faut comprendre le symbolisme avant tout. Le «Reklame» se tient debout avec deux des quatre éléments  (la baleine alluméepour le feu et l’eau dans un récipient). Il reste les éléments : air et terre. En officiant, il énonce des paroles dans «l’air» que les éléments «feu et eau» captent et retransmettent. Un autre geste important est le «jete dlo» ou libation par «terre». Les paroles sont transportées vers la lumière par l’air et vers la terre par l’eau. Par conséquent, les quatre éléments sont activés et supportés par un cinquième élément qui est le «Reklame» se trouvant au centre. Par ce procédé, une porte s’ouvre  automatiquement et la communication entre les différents plans sont établis. Les esprits peuvent traverser pour prendre possession des corps afin de faciliter une communication avec les humains. Inversement, l’officiant transmet des messages vers d’autres dimensions spatiales se rapportant à l’univers des loas. Nous partons du fait que ces derniers  sont «énergies».

Pour mieux asseoir notre réflexion, revenons à l’idée de «porte». Voici quelques passages de chants vodou se rapportant aux divinités Mèt Kafou et Legba, responsable de l’ouverture de portes.

1. «Kalfou O eya e, Kalfou o Eya e, Kafou papa, ouvè baryè a pou mwen pase» (lakou Soukri)
2. «Papa Legba djakout la nan do w, ou chita nan gran chimen wa ouvè baryè pou loa yo, Papa Legba nou inosan nou nayiv o, Alegba sè, Alegba sè ki mache Yèwe» Chant traditionnel Legba.

Ces deux chants paraissent refléter une même réalité se rapportant à l’idée de portes ou passages mais diffèrent en fonction du destinataire. En effet, dans le chant dédié à Mèt Kalfou, nous, en tant qu’humain, demandons la permission d’ouvrir une porte. Ou encore, nous nous mettons en position pour ouvrir une porte. En langage scientifique se rapportant à la physique quantique, ce chant nous indique, l’ouverture d’une porte ou d’un tunnel spatio-temporel ou encore un vortex afin de prendre contact avec les loas, considérés comme de pures énergies.
La présentation aux quatre façades vodou ou l’ouverture de portes multidimensionnelles liées à la physique quantique

Par contre, dans le second chant à Papa Legba, la demande est faite pour faciliter l’accès réciproque des loas vers notre monde et le mot «baryè», ici peut être pris dans le sens de vortex, tunnel spatio-temporel toujours en lien avec la physique quantique.

Ce n’est donc pas un hasard de recourir aux principes Legba/kafou au début de toutes cérémonies. C’est la formule capable d’activer l’ouverture de portes multidimensionnelles et donner une libre circulation des loas/énergies. Vu sous cet angle, ce que nous dénommons aujourd’hui «Vodou» ne s’apparente nullement à une religion mais plutôt à une science interstellaire facilitant des rencontres, échanges entre la planète terre et d’autres planètes  ou dimensions par le biais de canaux humains génétiquement prédisposés à de telles opérations. A travers cette science, le vodouïsant est ouvert à l’univers.

De plus, l’un des éléments caractéristiques du vodou qui est l’ancestralité ou l’attachement aux morts se comprend aisément. L’âme, après sa matérialisation sur terre, repend sa forme énergétique après la mort et sous cette forme, elle continue à entretenir des liens avec les siens. Le cordon énergétique n’étant pas coupé, les liens familiaux demeurent à travers des messages véhiculés à partir des quatre éléments (terre, air, eau, feu). Par exemple, allumer une baleine, faire une «liminasyon» demeure le meilleur canal de communication avec soit un défunt ou un loa. Et les songes deviennent la meilleure forme de connexion entre une famille et ses âmes désincarnées.

L’on est en droit d’affirmer que la spiritualité ancestrale, la magie vodou et tous les autres formes apparentées constituent des outils au service de cette science dont les éléments fondamentaux ont été soit oubliés, éparpillés ou perdues au cours des millénaires passés.  

En fonction de cette thèse, un vodouisant apparaît comme un être interstellaire capable de lier à volonté deux ou plusieurs dimensions spatio-temporelles et communiquer avec des entités énergétiques couramment désigné sous l’appellation de loas.

C’est peut-être l’occasion de se poser quelques questions : que sont les loas vodou en réalité ? De quelles sphères/ planètes ou dimensions viennent-ils ? Pour ceux qui entendent des voix, quelle est le lieu de provenance de ces voix ? Viennent-ils d’une dimension proche de la nôtre ? Ou s’agit-il d’une question de fréquence vibratoire ?

Ceci étant-dit, il sied bien de jeter maintenant un bref regard sur notre système éducatif qui paraît totalement déphasée face à de telles éventualités. C’est comme un monde totalement àl’envers. Peut-être qu’une réponse peut être trouvée face à certains esprits ou loa qui refusent totalement l’introduction de leur canal à l’école conventionnelle. Car les méthodes et apprentissages constitueraient plutôt un obstacle à leurs intelligences et à leurs potentialités interstellaires. Cela pourrait expliquer que certains haïtiens brillent à l’extérieur car l’environnement leur permet de manifester au maximum leurs capacités.

Une chose est certaine, le vodou n’est pas ce que nous voyons.

[1] https://equilibre-energetique.net/les-vortex-denergie/

[2] https://www.google.fr/search?q=Vortex+et+ceation+de+tunnel+spatio+temporel&sca_esv

NB : Les quatre façades Nord-Sud ; Est-Ouest.

Marie Florance JEAN PIERRE
Jean Mercier PROPHETE

A lire aussi :

En France, sept établissements scolaires fermés à cause des punaises de lit

Lot atik