Laurent Lamothe : « Les sanctions américaines ne reposent pas sur des preuves factuelles »

1 minute, 48 seconds Read

Selon les autorités américaines, l’ancien chef du gouvernement haïtien a détourné au moins 60 millions de dollars américains du fonds vénézuélien PetroCaribe à des fins personnelles. Une affirmation rejetée par l’ancien chef de la Primature.

« Malheureusement, la décision du Secrétaire d’État Anthony J. Blinken ne repose pas sur des preuves factuelles, mais sur des rumeurs recyclées datant du mandat de M. Lamothe en tant que Premier ministre de 2012 à 2014 », a réagi l’ancien occupant de la Primature dans une déclaration rendue publique ce samedi 3 juin.

« En réalité, le Département d’Etat, dans son rapport de novembre 2022 au Congrès américain (conformément à la section 107 de la loi sur l’initiative de développement, de responsabilité et de transparence institutionnelle d’Haïti), a souligné qu’aucune “disparition spécifique de fonds” n’avait été identifiée dans un rapport sur PetroCaribe », a rappelé M. Lamothe.

Selon l’ancien ministre de la Planification, les sanctions américaines prises contre lui répondent aux souhaits de certains de ses adversaires politiques de longue date en Haïti, qui, au moment de sa gouvernance, ont manœuvré pour saper sa capacité à gouverner « en suscitant des troubles civils et des manifestations violentes contre le gouvernement ».

« Au cours des neuf dernières années, cinq audits indépendants de la Cour superieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) d’Haïti, de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) et du gouvernement vénézuélien (PDV CARIBE) ont examiné minutieusement la gestion financière de M. Lamothe et n’ont conclu à aucun acte répréhensible de sa part », a souligné l’ancien Premier ministre.

En dernier ressort, M. Lamothe s’est dit résolu à poursuivre toutes les voies légales qui lui sont offertes pour contester la désignation du Département d’Etat, afin de rétablir son honneur, de s’engager en faveur de la vérité et, par-dessus tout, de retrouver sa famille.

The post Laurent Lamothe : « Les sanctions américaines ne reposent pas sur des preuves factuelles » appeared first on Haiti24.

Lot atik