Le prix Albert-Londres de la presse écrite revient à Margaux Benn, journaliste au « Figaro »

4 minutes, 6 seconds Read

C’est de Riga, en Lettonie, que la journaliste Margaux Benn s’est vu remettre, lundi 28 novembre, le 84e prix Albert-Londres de la presse écrite. La grand reporter franco-canadienne a été récompensée pour ses reportages sur la guerre en Ukraine publiés dans Le Figaro. Le jury, présidé par Hervé Brusini, a salué « la plume singulière » de la trentenaire, ainsi qu’un « renouvellement permanent de son art du récit ».

        <p class="article__paragraph ">Après avoir raconté l’Afghanistan pendant quatre ans, Margaux Benn a découvert l’Ukraine en mars 2022, peu après l’invasion russe. Sans parler ukrainien, la journaliste est parvenue à restituer les émotions <a href="https://www.lefigaro.fr/international/ces-gamins-ukrainiens-qui-font-l-apprentissage-de-la-guerre-le-recit-de-notre-envoyee-speciale-20220317" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">des jeunes Ukrainiens</a> et <a href="https://www.lefigaro.fr/international/au-coeur-de-l-enfer-en-ukraine-les-guerres-des-femmes-20220513" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">des femmes</a> partant au front, à mettre des mots sur l’horreur des corps massacrés jonchant <a href="https://www.lefigaro.fr/international/des-corps-massacres-jonchent-les-routes-d-irpin-et-de-boutcha-le-recit-de-l-envoyee-speciale-du-figaro-20220403" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">les routes d’Irpin et de Boutcha</a> ou encore à narrer la paralysie <a href="https://www.lefigaro.fr/international/dans-le-port-d-odessa-paralyse-par-le-blocus-le-recit-de-l-envoyee-speciale-du-figaro-20220610" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">du port d’Odessa</a>. <em>« J’avais un regard complètement extérieur et frais, sans idée préétablie. J’avais tout à découvrir »</em>, explique-t-elle sobrement au <em>Monde</em>, encore marquée par la chute de Kaboul, prise par les Talibans <a href="https://www.lemonde.fr/international/article/2021/08/17/apres-la-chute-de-kaboul-aux-mains-des-talibans-la-crainte-d-une-onde-de-choc-regionale_6091619_3210.html" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">en août 2021</a>.</p>            <h2 class="article__sub-title">Enquête « coûteuse et périlleuse »</h2>            <p class="article__paragraph ">Le jury a également primé les journalistes Alexandra Jousset et Ksenia Bolchakova pour leur film <a href="https://www.france.tv/documentaires/politique/3140025-wagner-l-armee-de-l-ombre-de-poutine.html" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">« Wagner, l’armée de l’ombre de Poutine »</a>. Diffusé sur France 5 et produit par Capa, leur documentaire fait le récit glaçant des actions <a href="https://www.lemonde.fr/podcasts/article/2022/02/18/les-mercenaires-russes-du-groupe-wagner-l-armee-fantome-de-vladimir-poutine_6114183_5463015.html" target="_blank" rel="noopener" title="Nouvelle fenêtre">des mercenaires russes</a>, sur plusieurs terrains de guerre, et qui ont notamment été repérés en 2022 au Mali ou en Ukraine. <em>« Beaucoup de gens ont pris énormément de risques à nous parler et ont permis qu’on fasse ce documentaire »</em>, souligne Alexandre Jousset, jugeant que <em>« c’est aussi leur prix »</em>. Pour elle, son enquête, <em>« coûteuse et périlleuse »</em>, ne pouvait être réalisée qu’avec France Télévisions. L’occasion de réaffirmer son soutien <em>« pour un service public fort et indépendant »</em>, dans un contexte de suppression de la contribution audiovisuelle publique.</p>                                              <p class="article__paragraph ">Enfin, le journaliste indépendant Victor Castanet a été récompensé par le prix du livre pour son enquête <em>Les Fossoyeurs</em> (Fayard, 400 pages, 22,90 euros). Son investigation, publiée en janvier 2022, dénonçant maltraitances, négligences et obsession du profit chez Orpea – leader mondial des Ehpad et des cliniques – a provoqué <a href="https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/11/15/perquisitions-dans-des-ehpad-d-orpea-pour-des-soupcons-de-maltraitance-institutionnelle_6149953_3224.html">des perquisitions</a> dans le cadre d’une enquête ouverte pour <em>« maltraitance institutionnelle »</em>, <a href="https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/04/26/orpea-un-audit-independant-confirme-de-nombreux-manquements-de-la-part-du-groupe_6123764_3224.html">un audit</a> ou encore un plan visant à assainir les pratiques et les finances du groupe. <em>« Ça montre que l’information peut bousculer les choses et avoir un impact positif sur la société »</em>, se réjouit Victor Castanet. Son livre, initialement tiré à 10 000 ouvrages, a été vendu à 170 000 exemplaires, et sortira en janvier 2023 en poche. <em>« Cette année, le journalisme a essayé d’être à la hauteur de l’histoire, tout en s’interrogeant sur les injustices de notre société »</em>, résume Hervé Brusini.</p>              <section class="author">  <p class="article__author-container"> <span class="author__detail"><span class="author__name">Brice Laemle</span></span>  </p>  </section>    <section class="article__reactions">         </section>   

The post Le prix Albert-Londres de la presse écrite revient à Margaux Benn, journaliste au « Figaro » appeared first on Haiti24.

Lot atik