Lorient-OM : les gardiens à l’honneur, l’animation offensive c’est l’horreur

Lorient-OM : les gardiens à l’honneur, l’animation offensive c’est l’horreur

2 minutes, 54 seconds Read
Pau Lopez (à gauche), Cengiz Ünder (à droite). PANORAMIC

TOPS/FLOPS – Les gardiens principaux acteurs d’un match sans saveur où l’animation offensive n’a pas été à la hauteur. Retrouvez les tops/flops de Lorient – OM.

TOPS

Lopez et Mannone, derniers remparts solides

Dans un match où les occasions étaient bien rares des deux côtés, les deux portiers ont fait échouer les quelques tentatives marseillaises et lorientaises de la soirée. Le gardien espagnol de l’OM termine avec 5 arrêts dont un sur une frappe du pied gauche de Bamba Dieng (63e), meilleure opportunité des Merlus. Le portier italien de Lorient a lui signé deux arrêts, peu spectaculaires, mais efficaces, notamment sur une frappe du pied droit de Cengiz Under en début de rencontre (12e). Faut dire que Marseille n’a cadré que deux tirs en tout.

Le trio défensif merlu

Pour contrer les Marseillais, Régis Le Bris avait décidé de se calquer sur le système d’Igor Tudor en alignant trois défenseurs centraux et deux pistons. Les trois de derrière : Mëité, Talbi et Le Goff se sont montrés très solides face aux tentatives d’offensives phocéennes. Il aura fallu être concentré et costaud sur les quelques incursions de l’OM et les trois défenseurs de Lorient l’ont été. Bamo Mëité l’a souvent été, solide, notamment face à Nuno Tavares sur son côté. 10 ballons récupérés pour le jeune défenseur français, record de son équipe.

FLOPS

L’animation offensive

Difficile de souligner autre chose que l’animation offensive comme point négatif d’un match lorsque le score final est de 0-0. D’autant plus ce dimanche soir entre Lorient et Marseille où les occasions franches, n’ont pas existé. Les Lorientais terminent avec 5 tirs cadrés, l’OM avec 2 et si l’on en croit la statistique des «expected goals» – buts attendus selon les situations de jeu – (0.45 pour Lorient contre 0.85 pour l’OM), le score final est logique.

Les pistons déréglés

Depuis plusieurs matchs, les pistons ne répondent plus à Marseille. Les facteurs X du début de saison ne sont plus du tout au niveau auquel ils nous avaient habitués. Nuno Tavares et Jonathan Clauss qui avaient perdu 40 ballons à eux deux contre Montpellier lors du dernier match, en ont perdu encore 32. Le Portugais termine avec 67 ballons touchés, 18 perdus, seulement 3 duels gagnés sur 11 et 1 dribble réussi sur 5 tentés. Clauss a lui perdu 14 ballons sur 60 touchés et n’a pratiquement rien apporté offensivement, souvent baladé derrière et dans les airs.

Le coaching de Tudor

Encore une fois Igor Tudor n’a pas été très inspiré en positionnant Matteo Guendouzi derrière Alexis Sanchez. Le milieu français n’a pas apporté offensivement et s’est parfois montré un peu perdu sur la pelouse du Moustoir. De plus, le Croate a attendu la 80e minute pour opérer à son premier changement. Situation assez inexplicable tant son équipe s’est montrée si peu inspirée.

The post Lorient-OM : les gardiens à l’honneur, l’animation offensive c’est l’horreur appeared first on Haiti24.

Lot atik