Malgré le chargement de plus de 300 camions en trois jours à Varreux, la rareté de carburant persiste

Malgré le chargement de plus de 300 camions en trois jours à Varreux, la rareté de carburant persiste

1 minute, 41 seconds Read
Malgré le chargement de plus de 300 camions en trois jours à Varreux, la rareté de carburant persiste

Du 8 au 10 mai, plus de 300 camions-citernes ont été chargés au Terminal Varreux.

Un total de 315 camions-citernes ont été chargés au Centre de stockage pétrolier de WINECO pour la période allant du 8 au 10 mai 2023, a annoncé le Terminal Varreux. Toutefois, des gens ne cessent de demander où sont passés ces camions de carburants tenant compte de la rareté constatée depuis plusieurs semaines dans les stations-services de la zone métropolitaine de Port-au-Prince et certaines villes de province. Les consommateurs pour s’approvisionner décident d’acheter les produits pétroliers sur le marché informel à un prix exorbitant.

En effet, le Terminal Varreux a enregistré pour la journée du 8 mai le chargement de 89 camions-citernes. Tandis que pour la journée suivante 94 camions-citernes ont été chargés. Mercredi 10 mai, un total de 132 camions ont été chargés sur le site. Ce qui donne un total de 315 camions-citernes pour les trois derniers jours, selon les chiffres communiqués par le Terminal Varreux.

Durant ces trois jours, 1 223 000 gallons de Gasoline, 1 375 350 gallons de Diesel et 2 500 gallons de Kérosène ont été remplis au Centre de stockage pétrolier de WINECO.

Rappelons que le Terminal Varreux avait annoncé que le WINECO s’apprête à recevoir pour le compte des compagnies pétrolières le Navire MT Telagic Taimen avec une cargaison de 5,208 ,000 gallons de Gasoline et 5, 250 000 gallons de Diesel. Les livraisons ont été faites le lundi 8 mai dernier, avait-il indiqué dans une note.

Les consommateurs continuent de payer un gallon de carburant entre 1 250 et 1 500 gourdes sur le marché informel.
Les stations-services vendent les produits pétroliers par compte-gouttes tandis que d’autres fonctionnent au ralenti.

Cette rareté de carburant commence à avoir de l’impact sur le bon fonctionnement de certaines institutions. Des stations de radio et de télévision ont adopté une programmation réduite, certains hôpitaux menacent de fermer leurs portes.

Malgré le chargement de plus de 300 camions en trois jours à Varreux, la rareté de carburant persiste

En savoir plus:

Des caissons de mangues haïtiennes à destination du Canada photographiés sur le tarmac de l’aéroport Toussaint Louverture

Lot atik