Olivier Py nommé à la tête du Théâtre du Châtelet

2 minutes, 26 seconds Read

Olivier Py a été nommé à la direction artistique du Théâtre du Châtelet, a annoncé la mairie de Paris, mercredi 1er février, confirmant une information du Figaro. L’ex-directeur du Festival d’Avignon aura la mission de remplacer les actuels codirecteurs, Ruth Mackenzie et Thomas Lauriot dit Prévost. La nomination d’un « immense artiste, salué partout dans le monde » est « une promesse assurée d’audace, de joie, de surprises et d’impertinence », a réagi dans un tweet la maire socialiste, Anne Hidalgo.

Le prestigieux théâtre parisien avait annoncé, à la fin août 2020, le départ de sa directrice artistique, la Britannique Ruth Mackenzie, à la suite d’un audit ayant mis en lumière « des problèmes managériaux et financiers », selon une source proche du dossier. Le directeur général, Thomas Lauriot, est resté à son poste jusqu’en juillet 2022. La mairie de Paris a alors lancé un appel à candidature, précisant bien qu’il s’agissait d’un appel international.

Outre redonner une identité artistique forte à ce fleuron de la Ville de Paris, Olivier Py devra relever le défi de l’assainissement des finances, le déficit s’élevant entre 4 et 6 millions d’euros, selon les sources. Le Châtelet reçoit 15 millions d’euros de la Ville et génère 10 millions de recettes propres.

A la tête du Festival d’Avignon pendant dix ans

A la fois dramaturge, metteur en scène de textes de théâtre mais aussi d’une trentaine d’opéras, comédien, chanteur, auteur de romans et réalisateur de films à l’occasion, Olivier Py a été à la tête du Festival d’Avignon de 2014 à 2022.

Né en 1965 dans une famille de la petite bourgeoisie à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, il est entré au Conservatoire national d’art dramatique en 1987, puis a étudié la théologie pendant deux ans. En 1998, il a pris la tête du Centre dramatique national d’Orléans et y a créé des pièces remarquées, comme L’Apocalypse joyeuse ou Requiem pour ­Srebrenica.

En 2007, il a été nommé directeur du Théâtre national de l’Odéon. Mais, en 2011, le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, n’a pas renouvelé son mandat, malgré un bon bilan, et a nommé Luc Bondy pour lui succéder.

En lot de consolation, Frédéric Mitterrand l’a nommé à Avignon, où Py avait déjà été candidat en 2007. En septembre 2013, il a pris la direction du festival. Le rêve d’une vie pour ce grand amoureux du théâtre populaire.

Le Monde

The post Olivier Py nommé à la tête du Théâtre du Châtelet appeared first on Haiti24.

Lot atik