Optical Center visé par une enquête pour fraude fiscale en France

2 minutes, 52 seconds Read

Avec plus de 700 magasins et plus de 5 000 salariés en France, c’est l’un des leaders du marché de l’optique et de l’audition, une entreprise en pleine expansion désormais implantée dans huit pays, dont la Belgique, la Suisse, l’Espagne, le Canada et Israël. Mais Optical Center se trouve aujourd’hui pris dans la tourmente.

En effet, selon les informations du Monde, le siège parisien du groupe a été perquisitionné, jeudi 16 mars, dans le cadre d’une enquête pour fraude fiscale ouverte par le parquet de Paris en octobre 2021. Cette enquête préliminaire, confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales et plus spécialement à la Brigade nationale de répression de la délinquance fiscale, a été confirmée au Monde par le parquet. Elle porte sur une longue liste d’infractions potentielles : « fraude fiscale réalisée ou facilitée par un compte ouvert ou un contrat souscrit auprès d’un organisme établi à l’étranger », « fraude fiscale en bande organisée », « passation d’écriture inexacte ou fictive dans un document comptable », abus de biens sociaux ou encore blanchiment de fraude fiscale aggravée.

Absent lors de la perquisition, l’homme d’affaires Laurent Lévy, fondateur, PDG et propriétaire du groupe depuis 1991, vit désormais en Israël, où il a choisi, dès 2005, de domicilier sa résidence fiscale personnelle. Peu connu en France, M. Lévy possède une solide notoriété publique en Israël, où ses succès commerciaux et son savoir-faire sont salués, de même que son engagement politique et financier auprès du pays, ainsi que ses actions de mécénat.

Des coquilles vides pour aspirer les profits

Du point de vue des enquêteurs, l’affaire Optical Center est un dossier d’envergure et étayé. De fait, c’est la cellule antiblanchiment de Bercy, Tracfin, qui en est à l’origine et a permis la révélation des faits, après plusieurs mois d’enquête et d’analyse des comptes du groupe et de nombreux actes d’investigation. Ainsi, deux signalements ont été effectués par le service antiblanchiment français auprès de la justice, en octobre 2021 et au printemps 2022, comme l’a confirmé Tracfin au Monde. Ils décrivent un système organisé de fausses factures et de prestations de services suspectes, visant à réduire de façon artificielle et massive les profits déclarés en France par Optical Center, donc le montant des impôts dus à l’Etat.

Selon nos sources, dans le détail, des sociétés s’apparentant à des coquilles vides, dont M. Lévy est le bénéficiaire effectif, auraient été spécialement créées à cet effet, au Moyen-Orient et en Asie, en particulier à Hongkong et en Israël, afin d’aspirer des résultats et de les soustraire à l’impôt en France. Ce sont elles qui auraient facturé à l’entreprise Optical Center des services (comme des frais publicitaires) dont le prix aurait été surévalué, ou jugés redondants voire inexistants.

Il vous reste 33.33% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

The post Optical Center visé par une enquête pour fraude fiscale en France appeared first on Haiti24.

Lot atik