Plus que jamais la SDP croit au dialogue…, et ce n’est qu’aujourd’hui

3 minutes, 3 seconds Read

Selon Maître André Michel autoproclamé “Avoka pèp la” la SDP (Secteur Démocratique Populaire) se dit indigné de la décision prise par le groupe Montana ainsi qu’un groupe de huit (8) partis politiques et d’autres acteurs de n’avoir pas pris part au Forum du HTC auquel ils étaient invités à l’hôtel Caribe Convetion Center, qui s’est tenu les 23 et 24 mai 2023 autour de la sécurité, la bonne gouvernance, la réforme constitutionnelle ainsi que les élections. D’entrée de jeu, rappelons que ce Forum a réuni le Premier ministre Ariel Henry, la Présidente du Haut Conseil de la Transition Mirlande Manigat, des membres du corps diplomatique et plus de 200 organisations politiques haïtiennes et de la société civile.

Alors qu’il était, Me André Michel, l’un des opposants farouches à l’administration du feu président Jovenel Moïse au point qu’il a déclaré que : “Pour le Sec. Démo & Po., aucune négociation n’est possible aujourd’hui avec J. Moïse. On ne négocie pas avec un président assassin. On ne discute pas avec des mercenaires. J. Moïse doit partir. Il partira”, lit-on sur son compte Twitter en date du 19 Février 2019. Maintenant, “l’avocat du peuple” se trouve tellement dans son assiette qu’il ose même faire du terme dialogue son maître-mot. On se demande bien si ce dernier ne souffre pas de troubles amnésiques.

“Aujourd’hui, vous êtes en grève devant les bureaux de l’immigration dans le but d’obtenir des passeports pour aller à la Jamaïque. Vous êtes affreux “, lance SDP, par le biais de “l’avocat du peuple”, à l’encontre de ces dirigeants politiques pour montrer son indignation toujours pour la même raison. Pourtant, selon une source contactée par Haïti24, l’invitation était dépourvue de tout ce qui a avoir avec le protocole, car les invités n’ont été informés que via Whatsapp. Le Secteur Démocratique et Populaire n’a tout de même pas mis l’eau à la bouche jusqu’à dire que ces gens paraîtriont plus sérieux s’ils avaient participé au Forum du Haut Conseil de la Transition. Ainsi, croit cette structure politique : ” Nous serions assis comme des hommes et discuter “je nan je” des problèmes de notre Pays. Par ce geste du SDP, cela doit être clair pour tout le monde que notre parti quant à lui se dit toujours prêt pour le dialogue en ce qui a trait aux problèmes du Pays. “SDP pa nan woule m de bò”, martèle André Michel à la fin de cette note de la SDP. Peut-on voir, se demande-t-on, dans cette déclaration du Secteur Démocratique Populaire et Populaire une volonté de dialoguer dans le Pays plutôt qu’ailleurs ? En tout cas, ce n’est peut-être qu’aujourd’hui, si oui. Qui sait, peut-être essaie-t-il d’empêcher ces acteurs de répondre à l’invitation reçue pour la Jamaïque? On ne sait pas.

À ne pas oublier que, rappelons le en effet, que des acteurs politiques et de la société civile dans le pays dont l’actuel Premier ministre,
la présidente du HCT, les signataires de divers accords politiques sont attendus à Kingston, à la Jamaïque, du 11 au 13 juin 2023 pour discuter de la crise haïtienne. Ce dialogue qui se poursuit sans cesse dans un pays qui en souffre encore, toujours ? L’heure est à l’action…

The post Plus que jamais la SDP croit au dialogue…, et ce n’est qu’aujourd’hui appeared first on Haiti24.

Lot atik