Porto Rico: Une marche en mémoire des haïtiens et des dominicains péris en mer

2 minutes, 45 seconds Read
Porto Rico: Une marche en mémoire des haïtiens et des dominicains péris en mer

Des centaines de personnes ont participé hier dimanche, à une marche de souvenir à San Juan (Porto Rico), en mémoire des nombreux ressortissants haïtiens et dominicains décédés en tentant d’entrer illégalement sur ce territoire.

San Juan, le 27 mars 2023. L’évêque de Miragoane (Nippes, Haïti) Pierre-André Dumas ainsi que l’évêque titulaire de Giufi de la République Dominicaine, Jesús Castro, ont pris part au défilé qui avait démarré à la chapelle Notre-Dame du Carmen située dans la municipalité de Toa Baja, dans le nord de Porto Rico, vers l’île de Cabra.

Ce sont, en tout, des centaines de personnes et des leaders religieux d’Haïti, de la République Dominicaine et de Porto Rico qui avaient pris part à cette marche appelée « Viacrucis del migrante ».

L’objectif était d’honorer la mémoire des migrants haïtiens et dominicains, décédés en tentant d’atteindre Porto Rico.

L’archevêque métropolitain de San Juan, Roberto Octavio González, a déclaré que cette marche visait aussi à « sensibiliser sur la tragédie que vivent nos frères et sœurs en Haïti et en République Dominicaine lorsqu’ils doivent quitter leur pays ».

Des centaines de croyants ont prié, brandissant des photos des migrants tués en mer.

« C’est une forme de prière pour toutes les personnes qui sont mortes pendant la traversée en mer, c’est pourquoi nous faisons cette procession », a déclaré Leonard Prophil, un leader communautaire pour les haïtiens à Porto Rico, cité par le journal EFE.

Il a affirmé que cette première marche de souvenir sera suivie de plusieurs autres.

Selon l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), pas moins de 321 migrants sont morts ou ont disparu sur les routes maritimes à travers les Caraïbes l’an dernier.

L’OIM affirme que seule la moitié des morts et des disparus en 2022 ont pu être identifiés et parmi eux figuraient entre autres, 80 haïtiens, 69 cubains, 56 dominicains et 25 vénézuéliens.

L’archevêque González a plaidé en faveur de lois plus humanitaires et l’établissement, à Porto Rico, d’un mécanisme d’accueil plus efficace.

À 77 ans, la portoricaine Mirta Colón a déclaré qu’elle avait participé à la marche par « solidarité avec les peuples des Caraïbes » et a assuré que les migrants qui arrivent à Porto Rico « une fois arrivés ici, ils trouvent qu’ils sont moins bien lotis que dans leur pays ».

De son côté, Faniel Charles, un ressortissant haïtien qui vit à Porto Rico depuis 18 ans, a affirmé avoir pris part à la marche « pour ses compatriotes morts en mer, pour les soutenir ».

Porto Rico est devenu une destination régulière pour les migrants arrivant de l’île voisine d’Hispaniola, formée d’Haïti et de la République Dominicaine.

La plupart des migrants qui tentent d’atteindre Porto Rico à la recherche de meilleures conditions de vie sont des ressortissants d’Haïti et de la République Dominicaine.

Vant Bèf Info (VBI)

L’article Porto Rico: Une marche en mémoire des haïtiens et des dominicains péris en mer est apparu en premier sur Vant Bèf Info (VBI). Vant Bèf Info (VBI) –

Lot atik