Près de Rennes, des migrants délogés pour laisser place à des sans-abri venus d’Ile-de-France

2 minutes, 46 seconds Read

De nombreuses familles de migrants ont été délogées d’un hôtel social de Montgermont, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), pour laisser place à des sans-domicile-fixe (SDF) d’Ile-de-France, a rapporté, vendredi 26 mai, l’Agence France-Presse (AFP).

        <p class="article__paragraph ">La police avait été dépêchée pour faire évacuer l’hôtel de Montgermont aux familles encore présentes mardi 16 mai, date limite fixée par la préfecture, selon les associations.</p>            <p class="article__paragraph ">D’après les associations spécialisées dans l’hébergement d’urgence, les migrants délogés seront pris en charge dans un <em>« sas d’accueil temporaire ». </em>Elles ont déploré <em>« la précipitation et l’inhumanité »</em> avec lesquelles ce relogement avait dû être mené sous la pression des pouvoirs publics, au détriment de ces migrants.</p>            <h2 class="article__sub-title">« Ecœurés de la façon dont ça s’est passé »</h2>            <p class="article__paragraph ">Certains ont été relogés dans d’autres départements bretons alors qu’ils sont parfois malades, ont des enfants scolarisés ou exercent un emploi dans la région rennaise. <em>« On a été obligés de faire partir ces gens en quinze jours pour laisser la place à ces autres personnes de Paris. On est écœurés de la façon dont ça s’est passé »</em>, a déclaré à l’AFP une bénévole, qui a demandé à rester anonyme.</p>                 <p class="article__paragraph ">Certains migrants ont, par exemple, été relogés du jour au lendemain dans le Finistère, où ils n’avaient qu’une seule nuitée réservée. <em>« Après, ils étaient renvoyés à la rue. Donc ces gens sont revenus à Rennes, et nous n’avons pas le droit de les reprendre »</em>, affirme cette bénévole.</p>            <p class="article__paragraph "><em>« Une dame âgée, gravement malade, et sa fille majeure dorment actuellement sous une tente à Rennes alors qu’elles étaient encore à l’hôtel la semaine dernière »</em>, s’indigne-t-elle.</p>            <p class="article__paragraph ">A l’approche des Jeux olympiques, le gouvernement <a href="https://www.lemonde.fr/politique/article/2023/05/24/le-gouvernement-veut-inciter-des-sans-abri-a-quitter-paris-avant-la-coupe-du-monde-de-rugby-et-les-jeux-olympiques_6174616_823448.html">veut inciter des milliers de sans-abri</a>, principalement des migrants, à quitter sur la base du volontariat la région parisienne pour diverses régions, arguant de la baisse du nombre d’hôtels prêts à les héberger.</p>                <p class="article__paragraph ">Sollicitée par l’AFP, la préfecture d’Ille-et-Vilaine n’avait pas réagi vendredi en fin d’après-midi.</p>                                                                                     <section class="author">  <p class="author__detail">  <span class="author__name">Le Monde avec AFP</span>  </p>   </section>    <section class="article__reactions">            </section>   

The post Près de Rennes, des migrants délogés pour laisser place à des sans-abri venus d’Ile-de-France appeared first on Haiti24.

Lot atik