Présidentielle américaine : le gouverneur de Floride Ron DeSantis va annoncer sa candidature sur Twitter avec Elon Musk

2 minutes, 50 seconds Read

Il est connu qu’Elon Musk déteste Joe Biden. Il s’est brouillé avec Donald Trump. Pour la présidentielle de 2024, le fondateur de SpaceX et de Tesla s’engage aux côtés de Ron DeSantis, gouverneur républicain de Floride. Ce dernier doit annoncer mercredi 24 mai à 18 heures (minuit heure de Paris) sa candidature à l’investiture républicaine sur le réseau social Twitter, lors d’une conversation en streaming avec Elon Musk, modérée par l’entrepreneur David Sacks, qui est à la fois proche de Musk et soutien de DeSantis, avant de filer donner une interview sur Fox News. Le milliardaire a confirmé l’information lui même sur la chaîne conservatrice, mardi 23 mai.

Ron DeSantis reçoit ainsi le soutien de l’homme le plus riche des Etats-Unis, alors que les milliardaires républicains de Wall Street, à commencer par Ken Griffin (fondateur du hedge fund Citadel) semblent échaudés par la guerre culturelle « antiwoke » du gouverneur de Floride. Rien de tel pour le propriétaire de la plate-forme Twitter, fort de 140 millions d’abonnés à titre personnel, qui endosse l’antiwokisme : « J’ai fortement soutenu Obama à la présidence, mais le Parti démocrate d’aujourd’hui a été détourné par des extrémistes », twittait M. Musk en avril 2022.

L’entrepreneur, qui se dit libertarien, navigue désormais à l’extrême droite de l’échiquier politique, ce qui ne l’a pas empêché de devenir une des personnalités politique les plus populaires du pays. C’est en tout cas ce qu’indique un sondage Harvard Caps/Harris réalisé mi-mai : les trois personnes les plus populaires sont Elon Musk, Donald Trump et Ron DeSantis (47 %, 46 % et 45 % d’opinions favorables) suivies des démocrates Bernie Sanders, Joe Biden, Hillary Clinton et Kamala Harris (42 %, 42 %, 41 % et 41 %). Si l’on soustrait les opinions négatives, Elon Musk arrive en tête, avec un solde positif de 14 % devant Ron DeSantis (8 %) et Bernie Sanders (1 %). Les autres personnalités ont un score négatif (Biden, – 10 %, Trump, – 1 %).

« Je dirai ce que je veux »

Elon Musk n’est pas né américain et ne peut prétendre briguer la Maison Blanche. Mais il n’a cessé de s’imposer dans le paysage politique américain depuis qu’il a racheté Twitter. Il revendique ses prises de position incessante, même si cela nuit à ses affaires. « Je dirai ce que je veux, et si cela a pour conséquence de perdre de l’argent, tant pis », déclarait-il mi-mai à CNBC. Il a réhabilité les comptes d’extrême droite, retwitté des propos complotistes, notamment sur l’agression dont avait été victime l’époux de la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, et réinstauré le compte de Donald Trump, banni dans la foulée du coup d’Etat manqué du 6 janvier 2021. L’ancien président des Etats-Unis ne l’utilise pas. Tucker Carlson, l’animateur d’extrême droite chassé de Fox News, compte lancer une nouvelle émission sur Twitter.

Il vous reste 59.1% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

The post Présidentielle américaine : le gouverneur de Floride Ron DeSantis va annoncer sa candidature sur Twitter avec Elon Musk appeared first on Haiti24.

Lot atik