Roland-Garros 2023 : l’énigmatique communiqué du tournoi sur la polémique Djokovic

1 minute, 41 seconds Read

La direction du tournoi s’est prononcée sur l’affaire du message politique de Novak Djokovic tout en veillant à ne prendre aucune position.

À Roland-Garros

Novak Djokovic sera-t-il sanctionné par les instances du tennis pour avoir exprimé une opinion politique en inscrivant un message concernant les tensions au Kosovo à sur l’objectif de la caméra à l’issue de son premier tour face à Kovacevic ? «Le Kosovo c’est le cœur de la Serbie! Stop à la violence», avait écrit le Serbe se plaçant dans le viseur des organisateurs puisqu’il est rigoureusement interdit d’afficher des opinions politiques et religieuses durant le tournoi.

Ceux-ci ont tenu à s’exprimer mardi après-midi dans un communiqué qui ne dit rien ou pas grande chose et qui ne donne aucune indication sur leur position : «Les débats qui traversent l’actualité internationale s’invitent parfois en marge du tournoi, c’est compréhensible. Nous échangeons régulièrement à ce sujet au sein du Grand Slam Board, qui rassemble les quatre tournois du Grand Chelem. Les règles qui s’appliquent sont communes aux quatre tournois, et le juge-arbitre, avec les superviseurs Grand Chelem, s’assurent qu’elles soient respectées. Des messages sont passés aux équipes des joueurs concernés à cet égard.»

Djokovic ne regrette rien

Le joueur, lui, a conscience d’avoir enfreint la charte de Roland-Garros et s’attend à une éventuelle sanction. «Si on me donne une amende ou quelque chose du même genre, je n’aurais aucun regret et je le referais parce que ma position là-dessus est très claire. Je suis contre la guerre, contre la violence, contre toute sorte de conflit et je l’ai toujours exprimé publiquement», avait réagi l’homme aux 22 titres du Grand Chelem en conférence de presse d’après-match.

The post Roland-Garros 2023 : l’énigmatique communiqué du tournoi sur la polémique Djokovic appeared first on Haiti24.

Lot atik