Salvador : 14 ans de prison pour un ex-président en raison de ses liens avec des gangs

1 minute, 12 seconds Read

L’ancien président du Salvador Mauricio Funes et son ministre de la justice condamnés respectivement à 14 et 18 ans de prison pour leur connivence avec des groupes criminels.

Au Salvador, un tribunal a condamné ce lundi l’ancien président Mauricio Funes à 14 années de réclusion pour ses liens avec des groupes criminels et son manquement à ses devoirs.

Son ex-ministre ministre de la justice, David Munguia Payes, a écopé d’une peine de 18 ans pour les mêmes chefs d’accusation, selon les informations publiées par le procureur général Rodolfo Delgado sur son compte Twitter.

“Nous avons pu vérifier que ces deux anciens fonctionnaires, qui avaient l’obligation de protéger les Salvadoriens, ont négocié leur vie en échange de faveurs électorales, en agissant comme des membres de gangs”, a écrit le fonctionnaire.

L’ex-président Funes, qui a dirigé le Salvador de 2009 à 2014 et qui vit au Nicaragua, a obtenu la nationalité nicaraguayenne en 2019. La constitution nicaraguayenne dispose qu’aucun citoyen ne peut être extradé.

Depuis plus d’un an, le président salvadorien Nayib Bukele mène une guerre sans merci contre les gangs dans son pays. Plus de 68 000 personnes soupçonnées d’appartenir à ces organisations criminelles ont été arrêtées et emprisonnées. Quelques 5000 d’entre elles ont toutefois recouvré leur liberté.

Salvador : 14 ans de prison pour un ex-président en raison de ses liens avec des gangs

En savoir plus:

103 poches de sang collectées par RENAGSANG et PNST lors de la grande collecte annuelle

Lot atik