Solidarite Fanm Ayisyèn salue la mémoire des instigatrices du mouvement féministe en Haïti

2 minutes, 16 seconds Read
Solidarite Fanm Ayisyèn salue la mémoire des instigatrices du mouvement féministe en Haïti

Le 3 avril 2023 marque le 37e anniversaire de la première grande marché des Femmes en Haïti. En cette occasion, l’Organisation Solidarite Fanm Ayisyèn (SOFA) salue la mémoire des 5 femmes haïtiennes instigatrices du mouvement des Femmes en Haïti à savoir Magalie Marcelin, Myriam Merlet, Anne-Marie Coriolan, Jessy Chancy Manigat et Nicole Magloire. Elle se dit reconnaissante envers toutes les militantes féministes qui maintiennent la lutte pour la promotion des droits des femmes.

Port-au-Prince, le 3 avril 2023.- Ce 3 avril marque le 37e anniversaire de la marche des 30 mille femmes haïtiennes dans les rues de la capitale en vue de réclamer la participation des femmes dans les sphères politiques après la chute du régime des Duvalier. L’Organisation Solidarite Fanm Ayisyèn (SOFA) salue la mémoire des femmes initiatrices de cette démarche.

Ces femmes, Magalie Marcelin, Myriam Merlet, Anne-Marie Coriolan , Jessy Chancy Manigat et Nicole Magloire ont contribué aux nombreuses avancées réalisées dans la lutte des femmes comme : la création du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes, l’élargissement du mouvement à l’échelle nationale, l’amendement des articles discriminatoires aux femmes dans la législation haïtienne, résultant de la négociation avec les parlementaires de la 46ieme législature, la ratification de la Convention Belem Do Para, le vote et la promulgation du décret-loi de 2005, criminalisant le viol, le vote et la promulgation des lois sur la paternité, la maternité et la filiation, le vote et la promulgation de la loi sur le quota, peut on lire dans une note publiée par ladite organisation.

“Le mouvement des féministes et des femmes en général est confronté aux conséquences des comportements et politiques malsaines anti-nation, poursuit SOFA, disant résister face aux gangsterisations des espaces du pouvoir et du territoire qui a occasionné une terreur générale, la déstabilisation de la famille, et la migration massive.

L’association se dit déterminée à poursuivre la lutte en s’inspirant de l’engagement des pionnières et la résilience des femmes féministes contemporaines.

Il faut toutefois souligner deux importantes années qui ont également marqué la lutte pour le respect des droits des femmes dans le pays avant 1986.

En 1950, les femmes haïtiennes ont obtenu le droit de vote, en 1982, les femmes haïtiennes ont acquis le droit de propriété d’entreprises.

Came Stefada Poulard

Vant Bèf Info (VBI)

L’article Solidarite Fanm Ayisyèn salue la mémoire des instigatrices du mouvement féministe en Haïti est apparu en premier sur Vant Bèf Info (VBI). Vant Bèf Info (VBI) –

Lot atik