Texas : Le procureur général qui a endossé l’action en justice contre l’application CBP-One, mis en accusation pour corruption

Texas : Le procureur général qui a endossé l’action en justice contre l’application CBP-One, mis en accusation pour corruption

2 minutes, 35 seconds Read
Texas : Le procureur général qui a endossé l’action en justice contre l’application CBP-One, mis en accusation pour corruption

Dans une décision unanime, une commission d’enquête de la Chambre des représentants, dirigée par les républicains, qui a passé des mois à examiner discrètement M. Paxton, a recommandé la mise en accusation du plus grand avocat de l’État. Sur la base de 20 articles, dont la corruption, l’inaptitude à la fonction et l’abus de la confiance du public, la Chambre pourrait voter sur cette recommandation dès vendredi.

Texas, le 26 Mai 2023.- Selon ce qu’a rapporté l’agence Associated Press, si le parlement prononce la destitution de M. Paxton, ce dernier sera contraint de quitter ses fonctions immédiatement.

Le procureur général du Texas, Ken Paxton, a frôlé la destitution hier jeudi, après des années de scandales, d’accusations criminelles et d’accusations de corruption que la majorité républicaine de l’État avait largement passées sous silence jusqu’à présent.

“Cette décision de le mettre en accusation, pourrait être une chute remarquablement soudaine pour l’un des plus éminents combattants juridiques du GOP, qui, en 2020, a demandé à la Cour suprême des États-Unis d’annuler la victoire du président Joe Biden”, a écrit le média américain.

M. Paxton fait l’objet d’une enquête du FBI depuis des années en raison d’accusations selon lesquelles il aurait utilisé sa fonction pour aider un donateur. Il a été inculpé séparément pour fraude en matière de valeurs mobilières en 2015, mais n’a pas encore été jugé.

Lorsque l’enquête de la commission de cinq membres a été révélée mardi, M. Paxton a laissé entendre qu’il s’agissait d’une attaque politique de la part du président républicain « libéral » de la Chambre des représentants, Dade Phelan. Il a demandé la démission de ce dernier et l’a accusé d’avoir été ivre lors d’une session marathon vendredi dernier. Le bureau de M. Phelan a balayé l’accusation en disant que M. Paxton essayait de « sauver la face ».

« C’est un triste jour pour le Texas, car nous voyons l’establishment politique corrompu s’unir dans cette tentative illégitime de renverser la volonté du peuple et de priver de leurs droits les électeurs de notre État », a déclaré M. Paxton dans un communiqué hier jeudi. Il qualifie les conclusions de la commission de « ouï-dire et de ragots, reprenant des affirmations qui ont été prouvées depuis longtemps.

Notons que la destitution nécessite un vote à la majorité de la Chambre des représentants de l’État, qui compte habituellement 150 membres. Dans cette chambre, les républicains contrôlent actuellement à 85-64, puisqu’un représentant du GOP a démissionné avant le vote prévu pour l’expulser.

Luckson SAINT-VIL
Vant Bèf Info (VBI)

L’article Texas : Le procureur général qui a endossé l’action en justice contre l’application CBP-One, mis en accusation pour corruption est apparu en premier sur Vant Bèf Info (VBI). Vant Bèf Info (VBI) –

Lot atik