Toulouse-Castres : Dupont seule lumière dans la noirceur de ce derby

3 minutes, 13 seconds Read

Antoine Dupont en dynamiteur et des trois-quarts peu en jambes, retrouvez les tops et flops de ce derby entre le Stade Toulousain et le Castres Olympique (22-18).

TOPS

Toulouse à l’expérience

Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. Et à ce jeu-là, c’est Toulouse le plus fort. À domicile, le Stade Toulousain s’impose 22-18 face à Castres. Après un premier acte vraiment très peu emballant, Emmanuel Meafou a inscrit le seul essai de la rencontre à l’heure de jeu (61e) à la suite d’un ballon porté. Une victoire qui assure la première place à l’issue de la phase aller pour Toulouse.

Dupont seul dynamiteur

S’il n’a pas été décisif, il a toutefois été très en jambes. Capitaine lors de ce derby, le joueur formé chez les Olympiens s’est rappelé au bon souvenir de son ancien club. Intraitable en défense, avec huit plaquages réussis sur neuf. Antoine Dupont a surtout beaucoup tenté dans le jeu courant. Très actif ballon en main : 95 mètres gagnés, 12 courses, huit franchissements. Meilleur joueur du match dans ces trois domaines.

Castres agressif, dans le bon sens du terme

Si Castres peut ramener un point de bonus défensif du Stadium, c’est avant tout grâce à son agressivité et son efficacité en défense, notamment en première période. Les Castrais ont été solides et faisaient jeu égal avec leurs adversaires jusqu’à l’heure de jeu et peuvent nourrir des regrets, eux qui ont eu la possession du ballon (57%).

FLOPS

Le CO perd le fil dans un derby faible en jeu

Tout allait pour le mieux ou presque pour Castres, qui venait de recoller à 9-9 après deux pénalités de Julien Dumora coup sur coup (55e, 58e). Seulement, ce dernier va se rendre coupable d’un plaquage sans ballon sur Anthony Jelonch. Carton jaune logique. À 14 contre 15, Castres explose. Quelques secondes après l’avertissement, Emmanuel Meafou en profite et aplati dans l’en-but. Les Castrais encaissent un 10-0 en cinq minutes.

Delibes, meilleur castrais

Pourtant Castres a pu compter sur… Dimitri Delibes dans cette partie. Le centre toulousain s’est rendu coupable de deux fautes (37e, 54e) offrant deux pénalités face aux poteaux et les six premiers points à Julien Dumora et aux Castrais. Il est remplacé par Pierre-Louis Barassi quelques secondes après cette deuxième faute grossière, coupable d’une obstruction sur le renvoi adverse (56e).

L’animation castraise n’y est pas

Même si Castres a eu les meilleures occasions dans cette rencontre, l’animation a été très difficile pour le triangle 9-10-15. Le demi de mêlée Julien Blanc n’a cessé d’enchaîner les mauvais choix et erreurs techniques. Rentré en début de match, Vilimoni Botitu, habituel centre, n’a pas eu les épaules pour endosser le costume d’ouvreur et d’animateur. Julien Dumora a alterné le très bon et le très mauvais.

Le CO malheureux

Les Castrais enchaînent les mauvaises nouvelles. Peu avant le coup d’envoi, le numéro 8 Tyler Ardron est forfait et contraint de laisser sa place à Baptiste Delaporte. Quelques minutes seulement après le coup d’envoi, c’est le jeune d’ouverture de 20 ans Louis Le Brun qui est contraint de laisser sa place. L’ouvreur français touché à l’épaule droite. Selon Canal+, il ne serait même pas resté au Stadium de Toulouse. Le n°10 est rapidement parti passer des premiers examens. Le staff tarnais craint une blessure importante de l’épaule droite. Le CO a donc perdu ses deux ouvreurs puisque Benjamín Urdapilleta est toujours blessé.

The post Toulouse-Castres : Dupont seule lumière dans la noirceur de ce derby appeared first on Haiti24.

Lot atik