Trafic d’armes en Haïti : L’Eglise Épiscopale y est mouillée jusqu’au cou, selon la Police

2 minutes, 29 seconds Read
Trafic d’armes en Haïti : L’Eglise Épiscopale y est mouillée jusqu’au cou, selon la Police

L’Église Épiscopale est bel et bien impliquée dans le trafic d’armes et de munitions en Haïti. Des dirigeants de l’Église se servent de la franchise de l’EEH pour faire entrer dans le pays des armes illégales, révèle la police judiciaire dans son 3e rapport sur ce dossier.

Port-au-Prince, le 3 Avril 2023.- Qui l’aurait cru ? Pourtant c’est bien vrai, selon l’institution policière. Des responsables de l’Eglise Épiscopale utilisent la franchise accordée à cette institution religieuse pour s’adonner au trafic d’armes et de munitions en Haïti. Le réseau de trafiquants d’armes mis en place à l’intérieur de l’EEH approvisionne les groupes armés opérant dans la zone métropolitaine dont le gang de Village de Dieu dirigé par Izo et celui de Torcel commandé par Vitelhomme Innocent.

Le Bureau des Affaires Financières et Économique, une entité de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) révèle que les autorités de l’Eglise Épiscopale transfèrent chaque mois pas moins de 30 mille dollars américains à un trafiquant d’armes international, originaire de Zimbabwe, ancien employé de l’EEH. Cependant, l’institution religieuse ne pouvait pas justifier l’envoi de ces fonds à cet individu activement recherché par la PNH.

Par ailleurs, avant ce dossier, le parlement haïtien débloquait chaque mois un montant évalué à 300 mille gourdes à l’ordre du père Frantz Cole, Secrétaire Exécutif Diocésain de l’Eglise Épiscopale d’Haïti. Ce dernier avait chargé la commissionnaire en douane Gina J.L Rolls de recevoir au nom de l’église épiscopale à la douane de Port-au-Prince le container dans lequel il y avait des armes de guerre et de munitions. Une cargaison allait être découverte par des agents douaniers, le jeudi 14 juillet 2022, au wharf de Port-au-Prince. La Police n’a fourni, à date, aucune information sur les motifs pour lesquels Père Cole percevait cet argent.

Dans son troisième rapport relatif à cette affaire, la DCPJ fait remarquer que Frantz Cole détient plusieurs comptes bancaires en Haïti et à l’étranger dont l’un contenant de fortes sommes d’argent.

Une dizaine de personnes ont été déjà arrêtées dans le cadre de l’enquête ouverte sur ce dossier. On peut citer à titre de rappel, Père Frantz Cole, la commissionnaire en douane Gina J.L Rolls, le comptable de l’Eglise Épiscopale d’Haïti, Jean Gilles Jean Mary.

L’inventaire de ce container destiné à l’Eglise Épiscopale faisait état de 14,646 cartouches, 140 chargeurs, 18 armes de guerre, 4 pistolets de calibre 9 mm, 1 viseur et des faux billets d’un montant de 50 mille dollars.

Jean Allens Macajoux

Vant Bèf Info (VBI)

L’article Trafic d’armes en Haïti : L’Eglise Épiscopale y est mouillée jusqu’au cou, selon la Police est apparu en premier sur Vant Bèf Info (VBI). Vant Bèf Info (VBI) –

Lot atik