Trois policiers tués, un blindé incendié à Delmas 18 : la DGPNH annonce l’ouverture d’une enquête

Trois policiers tués, un blindé incendié à Delmas 18 : la DGPNH annonce l’ouverture d’une enquête

1 minute, 26 seconds Read
Trois policiers tués, un blindé incendié à Delmas 18 : la DGPNH annonce l’ouverture d’une enquête

Trois policiers tués, un blindé incendié à Delmas 18 : la DGPNH             condamne cet acte et annonce l’ouverture d’une enquête

La Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti (DGPNH) dans une note publiée, ce lundi 10 juin 2024, a fermement condamné cet acte odieux, rendant hommage aux policiers tombés, qualifiés de “vaillants” pour leur engagement constant dans des situations périlleuses. Elle a également assuré que des mesures seront prises pour rendre justice et honorer leur mémoire.

D’après cette note, une enquête a été immédiatement ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de ce drame et déterminer les responsabilités. Les résultats seront communiqués au public dès qu’ils seront disponibles, a souligné la DGPNH.

La Police Nationale d’Haïti (PNH) a connu le dimanche 9 juin une sombre journée. Trois policiers ont été tués dans une embuscade tendue par des bandits armés à Delmas 18. Menée par le chef de gang notoire Jimmy Cherizier, alias “Barbecue”, cette attaque a également abouti à l’incendie d’un blindé de la PNH et au vol de plusieurs armes.

L’incident s’est déroulé alors que l’équipe de l’UTAG se trouvait à bord de son blindé. Pris au piège par les assaillants, deux policiers ont été tués sur place. L’arrivée rapide de renforts a permis l’évacuation de deux autres policiers, mais l’un d’eux a succombé à ses blessures à l’hôpital, a précisé la note de la PNH.

Trois policiers tués, un blindé incendié à Delmas 18 : la DGPNH annonce l’ouverture d’une enquête

À lire aussi :

Triple assassinat de policiers de l’UTAG: les coupables doivent être arrêtés et traînés devant les tribunaux selon Garry Conille

Lot atik