Un nouveau gouvernement de 12 ministres pour adresser en priorité l’insécurité parmi les recommandations de Jean Michel Lapin

2 minutes, 47 seconds Read

Un nouveau gouvernement de 12 ministres pour adresser en priorité l’insécurité parmi les recommandations de l’ex-premier ministre Jean Michel Lapin.

L’ancien premier ministre Jean Michel Lapin dans un document baptisé : Crise socio-politique : ‘’Les recommandations de l’ex- premier Ministre Jean Michel Lapin’’ a voulu montrer la voie à suivre pour sortir le pays de cette impasse. Ses principales recommandations sont centrées sur le gouvernement comme pour dire que celui en place est inefficace.

JML recommande un gouvernement de crise avec des hommes et des femmes d’expérience de la gestion de la chose publique, animés de l’idéal du sentiment d’appartenance nationale. Un gouvernement d’austérité, avec 12 ministres, 2 secrétaires d’état et un ministre délégué chargé des élections, déclarant l’État de siège, afin de donner beaucoup plus de moyen financier et la protection judiciaire aux forces de l’ordre.

Selon l’ex PM il s’agir d’un gouvernement fort, ayant comme priorité la sécurité publique avec des hommes d’expérience et de métier au niveau des Ministères de la Justice, de l’Intérieur, de la Défense et la Secrétairerie d’Etat à la Sécurité Publique, afin d’avoir un CSPN avisé, pouvant apporter un souffle nouveau à la dynamique et l’orientation de la politique de Sécurité Publique du Gouvernement. Compte tenu du fait que la Sécurité Publique doit être permanente et transversale aux différentes composantes de fonctionnement de la société, et ne doit et ne devra être l’objet d’aucun accord politique.

Ce gouvernement fort qu’il préconise doit s’adonner en priorité aux actions suivantes : La réorganisation administrative de la PNH. Le renforcement des capacités opérationnelles PNH / FAD’H. Le renforcement des capacités opérationnelles de l’ONI. La création d’un Conseil Electoral provisoire suivant l’orientation de la Constitution de 1987. La redéfinition des responsabilités du Haut Conseil de Transition. L’implication de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, en tant qu’organe indépendant de contrôle, légalement prévu par la constitution.
Un programme de support au fonctionnement réel du pouvoir judiciaire. Un programme de support aux partis politiques. Etablir de nouveaux partenariats avec les rectorats des universités, les églises, les écoles, les collectivités territoriales, les lakous, et certaines associations de la société civile, pour l’orientation et l’exécution des programmes d’apaisement social du gouvernement.

Par ailleurs Jean Michel Lapin recommande au nouveau gouvernement de faire fonctionner des structures sanitaires, afin d’offrir les soins de santé aux familles en situation économique difficile.
Des actions réelles, dit-il, aux fins de rétablir la sécurité publique, un climat stable et apaisé, améliorer la gestion des administrations, dans la dynamique d’une gouvernance équilibrée et transparente, réaliser la réforme constitutionnelle, organiser les élections libres honnêtes et démocratiques, aux fins de rétablir l’Etat dans son format constitutionnel : l‘Exécutif, le Législatif et le Judiciaire’’. Donc un leadership éclairé et responsable.

Un nouveau gouvernement de 12 ministres pour adresser en priorité l'insécurité parmi les recommandations de Jean Michel Lapin

En savoir plus:

L’Ambassadeur Dennis Francis de Trinité-et-Tobago nommé président de la 78e session de l’Assemblée générale de l’ONU

Lot atik