USA : Le Texas critique l’utilisation de l’application “CBP-One” et poursuit l’administration Biden en justice

USA : Le Texas critique l’utilisation de l’application “CBP-One” et poursuit l’administration Biden en justice

2 minutes, 42 seconds Read
USA : Le Texas critique l’utilisation de l’application “CBP-One” et poursuit l’administration Biden en justice

L’État du Texas décide de poursuivre l’administration du président Joe Biden en justice, pour tenter de faire annuler l’utilisation de l’application CBP-One. Dans une action en justice intenté hier mardi 23 mai 2023, le procureur général de cet Etat, Ken Paxton, estime que cette nouvelle disposition qui permet aux migrants de demander de l’asile à la frontière, encourage l’immigration illégale aux Etats-Unis.

Texas, le 24 Mai 2023.- C’est pratiquement la dernière attaque juridique des Républicains contre les Démocrates, touchant divers aspects du plan de l’administration pour gérer l’immigration à la suite de la fin du “Titre 42”.

Dans son action en justice déposée hier mardi, le Texas a fait valoir que la règle relative à l’asile encourage l’utilisation d’une application pour téléphone portable – appelée “CBP-One” et permet aux migrants qui n’ont pas de documents en règle de prendre un rendez-vous pour se rendre à un point d’entrée et demander l’autorisation d’entrer sur le territoire américain.

“Le Texas soutient que l’administration Biden encourage essentiellement les gens à venir aux États-Unis, même s’ils n’ont pas de base légale pour y rester”, a rapporté l’Associated Press.

“L’administration Biden a délibérément conçu cette application téléphonique dans le but de pré autoriser illégalement davantage d’étrangers à entrer dans le pays et à aller où bon leur semble une fois arrivés”, a déclaré le procureur général du Texas, Ken Paxton, dans un communiqué de presse.

Au début du mois d’avril, le Secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis avait souligné que l’administration Biden a mené la plus grande expansion des voies légales de protection depuis des décennies. “Ce règlement encourage les migrants à chercher à accéder à ces voies au lieu d’arriver illégalement sous l’emprise des passeurs à la frontière sud”, avait déclaré Alejandro Mayorkas.

Notons que les migrants qui ne demandent pas l’asile dans d’autres pays peuvent prendre un rendez-vous à travers l’application “CBP-One”, à condition de se présenter à l’un des huit (8) points d’entrée désignés le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, dont cinq (5) se trouvent au Texas.

Selon ce qu’ont indiqué les autorités fédérales américaines, depuis le 11 mai, en moyenne, 1,070 migrants par jour utilisent l’application CBP-One pour prendre rendez-vous. Cependant, le journal New-York Post souligne que bon nombre d’entre eux n’arrivent pas à obtenir l’autorisation d’entrer dans le pays.

La plupart des demandeurs d’asile utilisant l’application sont originaires du Venezuela, d’Haïti et de Cuba, selon le CBP, mais la plupart d’entre eux se trouvent déjà au Mexique, à la frontière sud, lorsqu’ils utilisent l’application pour demander l’asile aux États-Unis.

Luckson SAINT-VIL

Vant Bèf Info (VBI)

L’article USA : Le Texas critique l’utilisation de l’application “CBP-One” et poursuit l’administration Biden en justice est apparu en premier sur Vant Bèf Info (VBI). Vant Bèf Info (VBI) –

Lot atik