USA: prolongation du TPS pour les ressortissants haïtiens, des déportations sont aussi annoncées

1 minute, 32 seconds Read
USA: prolongation du TPS pour les ressortissants haïtiens, des déportations sont aussi annoncées

USA: prolongation du TPS pour les ressortissants haïtiens, des déportations sont aussi annoncées. Les nouveaux bénéficiaires doivent séjourner aux Etats-Unis avant le 6 novembre 2022.

Le secrétaire à la Sécurité intérieure, Alejandro N. Mayorkas, a annoncé, le lundi 5 décembre, dans un communiqué, la prolongation du statut de protection temporaire (TPS) pour Haïti pour 18 mois supplémentaires, allant du 4 février 2023 au 3 août 2024, en raison des conditions extraordinaires et temporaires en Haïti.

Il a également porté des modification en permettant aux ressortissants haïtiens se trouvant aux États-Unis depuis le 6 novembre 2022, de demander le TPS jusqu’au 3 août 2024, à condition qu’ils remplissent toutes les conditions d’admissibilité. La secrétaire à la sécurité intérieure précise que les Haïtiens qui sont entrés aux États-Unis après le 6 novembre 2022 ne sont pas éligibles pour le TPS. Elle annonce aussi que les individus sans base légale pour rester aux États-Unis, seront soumis à des déportations.

«Nous apportons une aide humanitaire indispensable aux ressortissants haïtiens déjà présents aux États-Unis en raison des conditions en Haïti, y compris les défis socio-économiques, l’instabilité politique, la violence et la criminalité des gangs, aggravées par la catastrophe environnementale », a déclaré le secrétaire à la sécurité intérieure Alejandro N. Mayorkas.

Toujours selon le communiqué, un avis du Registre fédéral qui sera publié prochainement expliquera les critères d’éligibilité, les délais et les procédures nécessaires pour que les bénéficiaires actuels puissent se réinscrire et renouveler les documents d’autorisation d’emploi (EAD) et pour que les nouveaux demandeurs puissent soumettre une demande initiale.

En savoir plus:

Le Canada impose des sanction à trois puissants hommes d’affaires: Gilbert Bigio, Sherif Abdallah et Reynold Deeb

Lot atik