Voile : le bateau d’un ancien marin du Vendée Globe attaqué par une meute d’orques au sud de l’Espagne

2 minutes, 37 seconds Read
Un des orques qui a attaqué le bateau Lancelot. @faceOcean

Une meute d’orques a attaqué le bateau de Sébastien Destremau pendant près d’une heure ce lundi au cap de Trafalgar.

Énorme frayeur pour Sébastien Destremau et son équipage. L’ancien marin du Vendée Globe (18e et dernier classé de l’édition 2016-2017, abandon lors de l’édition suivante), a essuyé pendant près d’une heure une attaque d’au moins huit orques, ce lundi entre 17h35 et 18h30 au Cap de Trafalgar. «Une heure sous leurs coups de boutoir, c’était très impressionnant et on avait très peur», a déclaré le Méditerranéen choqué à bord de son bateau Lancelot. «On les a vus arriver d’assez loin et on a tout de suite compris que cette fois c’était pour nous» a-t-il commenté.

Respectant la procédure recommandée en cas d’attaque (GTOA Protocol), le skipper a mis immédiatement le bateau à l’arrêt en abaissant les voiles. «Après cette expérience, je ne suis pas du tout convaincu qu’arrêter le navire soit la bonne stratégie mais ne parlant pas la langue des orques, il m’est difficile d’être affirmatif. Plus sérieusement, c’est terrifiant de sentir un bateau de quinze tonnes se faire secouer comme une coquille de noix» a-t-il raconté. «On n’en menait pas large à bord».


Pendant le Vendée Globe, je m’étais fait accompagner par des orques dans les mers du Sud

Sébastien Destremau

Le MRCC Tarifa a été prévenu par VHF sur le canal 72 et est resté en stand-by tout en gardant les services de secours prêts à intervenir si la situation dégénérait. «Il n’y a pas de blessés à bord, je me suis juste retourné le pouce avec la barre lorsqu’une orque a donné un coup dans le gouvernail dont un gros morceau est parti. Le bateau ne se remplit pas d’eau et nous ne demandons pas d’assistance pour le moment», a précisé le skipper par radio aux services de secours de Tarifa.

Le bateau va maintenant s’arrêter à Cadix dans le sud de l’Espagne pour effectuer des vérifications avant de poursuivre, ou non, sa route vers la Bretagne. «Pendant le Vendée Globe, je m’étais fait accompagner par des orques dans les mers du Sud, mais je n’aurais jamais imaginé être la victime d’une attaque. D’ailleurs attaque n’est sans doute pas un bon choix de mot, car il n’y avait aucune agressivité envers l’humain que nous sommes mais seulement envers le bateau. Ça va paraître loufoque mais, quelque part, on a le sentiment qu’elles cherchaient à nous dire quelque chose» a-t-il conclu.


À VOIR AUSSI – Neymar, Mbappé, Ronaldo… Les stars du football mondial soutiennent Vinicius, victime de racisme

The post Voile : le bateau d’un ancien marin du Vendée Globe attaqué par une meute d’orques au sud de l’Espagne appeared first on Haiti24.

Lot atik